«La téméraire» de Marine Westphal

infos, Vu sur le net !

9782234081901-001-x_0   « Pour le rendez-vous elle avait colorié sa bouche de coquelicot en tube, poudré ses pommettes, la totale. Elle apprendra que son rouge avait bavé sur ses incisives, ravageant son sourire un brin carnassier. Bartolomeo avait trouvé Sali jolie quoiqu’un peu ridicule, elle avait quelque chose d’une tasse de porcelaine mal rangée, au bord de la chute, en détresse. »

   Sali, Bartolomeo. Un amour qui dure depuis trente ans. Mais un grain de sable enraye tout : sur les sentiers des Pyrénées, Bartolomeo est victime d’un AVC. Comment l’accompagner ? Comment croire à l’avenir ? Contre l’accident fatal, il reste un seul ressort : la volonté d’une femme, qui décide de réenchanter les derniers instants de son mari.

   La téméraire est un texte bouleversant qui embrasse la maladie dans une danse grave et généreuse.

L’auteur : 

Marine Westphal a vingt-sept ans, elle est infirmière. La téméraire est son premier roman.
 
Publicités

Michel Polnareff en guerre contre Charles Aznavour

infos, Vu sur le net !

Du haut de ses 92 ans, et malgré une vilaine grippe, Charles Aznavour a tenu à chanter au Palais des sports, à Paris ce mercredi 21 décembre. Parmi les spectateurs de ce concert, où la star a fait le show pendant près de 2 heures le journaliste Bruce Toussaint qui a posté sur Twitter une phrase de l’artiste qui montre qu’il n’a rien perdu de son sens de l’humour. « J’aurais pu annuler, dire les assurances paieront…mais je suis là » , aurait déclaré Charles Aznavour lors de son tour de chant. Une sortie bien sentie relayée aussi par Paris Match qui fait logiquement penser à l’affaire Michel Polnareff. Début décembre, l’interprète de « Lettre à France » avait annulé les deux derniers concerts de sa tournée pour raisons de santé. Seulement, son producteur Gilbert Coullier avait émis certains doutes au sujet de l’état physique de la star, éclaboussée par des révélations du JDD. Une guerre dont Charles Aznavour a décidé de s’amuser. Mais cela n’a pas du tout fait rire Michel Polnareff qui a répliqué sur son compte Facebook. « J’ai la plus profonde admiration et amitié pour Charles, mais je dois reconnaître que sa connaissance médicale est nettement en dessous du niveau de son grand talent » , a-t-il écrit sur le réseau social, avant de lui reprocher d’avoir comparé « une grippe avec une embolie pulmonaire bilatérale ». Il réclame que l’artiste lui fasse « amende honorable ».

Le trou de mémoire de Jennifer

infos, People, Vu sur le net !

10001412_737289132968637_242971271_nTéléthon 2016: Le trou de mémoire en direct de Jenifer sur une chanson de Jean-Jacques Goldman

Téléthon 2016: Le trou de mémoire en direct de… par morandini

C’est un trou de mémoire en direct de la chanteuse Jenifer pendant le Téléthon qui a provoqué de gentilles moqueries de la part de Nagui.
Alors qu’elle interprétait « J’irai au bout de mes rêves » avec Garou et M Pokora, la chanteuse a eu visiblement un trou de mémoire, laissant la musique défiler puis reprenant en chantant « nanananananana ».
Ses amis chanteurs ont alors repris le refrain pour l’aider à sortir de ce mauvais pas.
Regardez cette séquence…

La grosse gaffe de Patrick Cohen sur les parents de Louane

Vu sur le net !

Aujourd’hui, l’histoire dramatique de Louane est connue par tous ceux qui la reçoivent. Mais hier soir, il semble que cette partie de la vie de Louane ait échappée à Patrick Cohen sur le plateau de C à vous.

Pour mémoire, en l’espace de deux ans, Louane a perdu ses parents.

Son père, malade, décède en 2013 juste avant son passage à « The Voice ».

Pendant l’émission, la jeune fille lui a rendu hommage avec « Imagine » de John Lennon.

Un an après, sa mère succombe elle aussi des suites d’une longue maladie. C’est elle qui l’avait inscrite à « The Voice».

Hier soir, alors qu’une photo d’anniversaire des 20 ans de Louane était diffusé, ce dernier à lancé: « Alors c’était une fête sans les parents ? »

Gêne de Louane et rires des autres chroniqueurs…

Sylvie Tellier en guerre avec une miss

Vu sur le net !

Dans les colonnes de VSD cette semaine, Miss Centre-Val de Loire est revenue sur son abandon ou plutôt sa destitution. En effet, Margaux Legrand-Guérineau ne représentera pas sa région samedi lors de l’élection, à cause de photos dénudées, envoyées anonymement au Comité Miss France. Des clichés que l’ex-miss assume totalement, mais qui lui ont couté cher. « Sur le moment, je pleurais toutes les larmes de mon corps. Je voulais les récupérer, de même que l’enveloppe pour voir l’écriture, mais Sylvie Tellier m’a dit que cela me ferait plus de mal qu’autre chose si je découvrais qui a fait ça, peut-être pour ne pas donner une mauvaise image de Miss France. Je l’ai relancée par SMS deux, trois fois pour les récupérer mais elle ne m’a pas répondu », explique-t-elle au magazine. La présidente du comité Miss France lui avait alors conseillé d’abandonner son écharpe pour éviter « un buzz médiatique ». « Ce n’est pas de gaieté de coeur que je l’ai appelée pour lui dire qu’elle ne pouvait pas participer. (…) Je ne condamne pas du tout ces jeunes femmes, il y a de très jolies photos de nu, mais quand vous tombez le haut ou le bas devant un objectif, vous ne pouvez pas concourir à Miss France. Si une jeune femme gagne le concours et qu’elle ne peut se présenter à Miss Univers ou Miss Monde, je me tire une balle dans le pied », s’est justifiée Sylvie Tellier dans les colonnes de VSD. Très déçue, Margaux Legrand-Guérineau assure que plusieurs candidates ont comme elle déjà fait des photos dénudées et pourtant elles défileront samedi soir.

Sylvie Tellier s’écharpe avec une Miss par 6MEDIAS

Sacha Bravard, le Dressage dans la Légèreté des Aides

Cinéma, infos, Interviews, News, People, press, Vu sur le net !

15537093_1123264274460024_1053687403_o

Sacha Bravard est né en 1979 à Manosque dans les Alpes de Haute Provence. Il est le fils de Michel Bravard, créateur du Conservatoire d’Equitation Ancienne et très célèbre dans le milieu de l’équitation classique. Il est considéré par beaucoup comme un maître et a inspiré de nombreux cavaliers.Vers l’âge de six ans, Sacha s’établit avec sa famille dans le Var où il poursuit sa scolarité jusqu’à l’âge de 17 ans et s’installe avec son père pour se consacrer uniquement au dressage de chevaux au Conservatoire.

H.C : Quel a été votre premier contact avec les chevaux ? 
S.B : Je n’ai pas de souvenir de mon premier contact avec les chevaux. En effet, j’étais trop jeune pour m’en souvenir ! Mes parents ont toujours eu une écurie et mon premier contact avec les chevaux s’est fait à la sortie de la maternité… Ils me montaient sur le dos de leurs chevaux. Je suis comme on dit « un enfant de la balle ». J’ai toujours évolué avec les chevaux, de ma naissance à aujourd’hui.

 
H.C. :  Pourquoi avez-vous décidé de suivre cette carrière professionnelle ?

S.B. : Ce choix de vie a été une évidence, j’ai grandi entouré de chevaux. Chez nous, tout tournait autour des chevaux : c’était le principal sujet de discussion, la principale préoccupation, la priorité. Marcher sur les traces de mon père et poursuivre son œuvre a été une évidence pour moi et donc la seule voie à suivre pour moi. C’est aussi ma fierté ! Je suis devenu un passionné, puis puriste et j’y ai donc consacré ma vie. Quand j’ai pu être en âge d’être autonome, j’ai acheté mes propres chevaux et je n’ai plus lâché prise. J’ai profité de toutes les connaissances que l’on m’avait transmises pour me mettre chaque jour au service des chevaux. Mon travail consiste à les éduquer, les nourrir, les soigner, les préparer, entretenir les boxes, entretenir le matériel… C’est tout ce que j’aime, c’est toute ma vie !

 
H.C. :  Quelles sont les valeurs ou idéologies que vous souhaitez transmettre ?

S.B. : J’oeuvre pour transmettre la méthode de « La Légèreté des Aides » dans le Dressage et l’Art Equestre Classique. Cette méthode consiste à travailler le cheval sans contraintes, ni gêne, ni douleur. Tout est fluide et léger. Les rênes sont détendues, pas d’éperons ni de coup de talon. Cette méthode a été établie par mon père Michel Bravard dans les années 80. Cette méthode est l’héritière de « l’Art de la Cavalerie » qui régnait en France au XVII° et début XVIII° siècle. On retrouve cette méthode dans les écrits de Pluvinel, De la Broue ou la Guérinière pour les plus connus. Ils restent à ce jour mes inspirations et mes livres de chevet.
Je pratique une équitation de Rassembler, qui sublime le cheval tout en restant à sa portée. Le cavalier doit se faire le plus discret possible pour ne pas gêner sa monture dans son évolution. Mon but est aussi de faire comprendre à mes élèves le mécanisme et la psychologie du cheval. Il faut lui donner envie d’offrir le meilleur de lui-même et non le contraindre à de longues séances abrutissantes. C’est en créant une réelle complicité que j’obtiens de vrais bons résultats. Les couples cavalier/cheval qui travaillent chez moi sont heureux de voir leur progression s’intensifier chaque jour. Plus cette complicité dans ce couple se renforce, plus les résultats s’améliorent. C’est ce langage qu’il faut enseigner : savoir comprendre les chevaux est primordial. Je propose des stages dans mon école, avec nos chevaux maîtres d’école qui ont des années de dressage, qui font ressentir ce à quoi il faut parvenir, ce qui vaut toutes les explications du monde ! Ce sont de formidables maîtres d’école…

H.C. :  De quelle manière avez-vous mis cela en place et avez-vous bénéficié d’une aide ?
S.B. : Après être resté plus de 15 ans dans la structure familiale, j’ai décidé de m’installer à mon compte, toujours dans le Var, à Tourves. J’y ai fondé ma propre Ecole de Dressage avec ma compagne Céline. Nous sommes repartis de zéro, grâce à néanmoins un modeste soutien familial, qui nous a permis de nous installer et démarrer notre activité début 2013. J’ai alors revendiqué clairement ma spécialisation dans le dressage des chevaux ibériques, que j’affectionne tout particulièrement depuis toujours. Je pratique avec eux beaucoup de travail à terre car c’est le fondement même de ma méthode. Céline a toujours cru en moi et m’a soutenu même dans les moments les plus difficiles et qui croyez moi ont été nombreux… Elle a été ma première élève et depuis 7 ans maintenant nous formons une vraie bonne équipe.

15536768_1123264461126672_1494773398_o15491596_1123264497793335_662490647_o15555152_1123264414460010_637483151_o

H.C. : Quels sont vos projets à venir ?

S.B. : Il y en a beaucoup ! (rires)… Pour commencer, construire un manège couvert pour ne pas être tributaire du temps. Il nous faudrait aussi des boxes supplémentaires mais cela doit se faire dans les mois a venir. Cela nous permettrait d’accueillir nos clients actuels dans de meilleures conditions et pouvoir organiser des stages de « Dressage Légèreté des Aides » toute l’année, sans se soucier des variations météorologiques, mais aussi de pouvoir accueillir des couples cavalier/cheval venant de l’extérieur souhaitant participer à plusieurs jours de formation. Nous sommes également en train de développer la vente en ligne de vidéos techniques et pour finir, j’ai un ouvrage en cours qui ne demande plus qu’a être peaufiné et édité.

Je vous remercie Sacha et Céline de nous avoir fait découvrir votre univers si passionnant. C’est un véritable honneur d’avoir pu vous interviewer. Nous ne pouvons que vous souhaiter toujours plus de réussite.

 

Hélèna COLIN

15536741_1126137384172713_67699638_o

https://lequotidienjulia.com/2016/12/18/giovanni-ma-vie-avec-les-fauves/

 

Révélation étonnante de Michelle Obama

People, Vu sur le net !

Michelle Obama a toujours donné l’image d’une femme de caractère, mais sa réponse au site internet people.com a tout de même de quoi étonner. La femme de Barack Obama, lorsque l’on lui a demandé ce qu’elle avait fait le soir des élections présidentielles qui ont vu la victoire de Donald Trump face à Hillary Clinton, a répondu qu’elle était simplement allée … 

Lilian Thuram a quitté Karine LeMarchand pour Kareen Guiock

infos, People, Vu sur le net !

Il paraît que Lilian Thuram est un chaud lapin. On apprend qu’il a quitté Karine LeMarchand pour la star du JT de M6. 

Apparemment, Kareen Guiock et Lilian Thuram vivent le grand bonheur !

À SUIVRE 

Lilian Thuram, né à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), est un ancien footballeur international français. Il détient le record de sélections (142) en équipe de France masculine.

Kareen Guiock est une journaliste. Elle est aux commandes du 12.45 de M6 tous les midis de la semaine depuis 2012.

Karine Le Marchand, née à Nancy, est une animatrice de télévision française. Depuis 2010, elle anime l’émission  » L’amour est dans le pré ».