La marcheuse, SAMAR YAZBEK

 

La marcheuse, SAMAR YAZBEK.

 

 

 

Rima aime les livres, surtout Le Petit Prince et Alice au pays des merveilles, le dessin et… marcher. La jeune fille, qui ne parle pas, souffre d’une étrange maladie : ses jambes fonctionnent indépendamment de sa volonté, dès qu’elle se met à marcher elle ne peut plus s’arrêter.

 

Un jour d’août 2013, alors qu’elle traverse Damas en bus, un soldat ouvre le feu à un check-point.

 

Sa mère succombe sous les balles et Rima, blessée, est emmenée dans un hôpital pénitencier avant que son frère ne la conduise dans la zone assiégée de la Ghouta.

 

Et c’est là, dans cet enfer

 

sur terre, que Rima écrit son histoire.

 

À travers la déambulation vive et poétique de cette adolescente singulière dans l’horreur de la guerre, Samar Yazbek continue son combat pour exposer aux yeux du monde la souffrance du peuple syrien.

Traduit de l’arabe (Syrie) par Khaled Osman

 

Née en 1970 à Jableh en Syrie, Samar Yazbek est journaliste et romancière.
Elle a publié en France Un parfum de cannelle (Buchet/ Chastel, 2013), Feux croisés, journal de la révolution syrienne (Buchet/Chastel, 2012), et…
Sommaire
Date
Article examiné
La marcheuse, SAMAR YAZBEK
LE QUOTIDIEN JULIA
51star1star1star1star1star
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.