La Fleur de Bach, Récit émotionnel d’une quête de grossesse, Ella Blissova

 » Encore « agir’, encore « contrôler’. 

Justement ce que j’essaie d’éviter, puisque c’est la réceptivité que je tente d’apprendre. 

Est-ce là la raison pour laquelle les résultats de la procréation médicale sont aussi incertains ? 

On ne saurait faire un travail de réceptivité, c’est-à-dire jouer à être la terre qui se prête à l’ensemencement, avec les techniques de rationalisme scientifique considérant le corps comme un mécanisme.

Alors que personnellement, j’ai choisi le trip « l’esprit est plus fort que le corps’. « 

Ella a passé la quarantaine lorsqu’elle décide d’avoir un enfant.

Mais sa grossesse se solde par une fausse couche dramatique, suivie de deux années d’infertilité.

Dans sa traversée intérieure, elle examine ses peurs et ses blocages, traque ses contradictions, explore sa relation avec sa mère et la maternité.

En vraie  » psychonaute « , elle parcourt la géométrie de l’âme, balance entre l’agir et le non-agir.

Si elle rechigne à avoir recours à la PMA, elle fera en revanche le tour de toutes les autres méthodes – féériques ou loufoques.

Entre rires et larmes, Ella Blissova livre un authentique manuel de survie pour toutes celles qui désespèrent d’avoir un enfant.

Un récit salvateur, véritable reportage émotionnel, qui invite les femmes à avoir le courage paradoxal de rester passives.

Biographie de l’auteur

Ella Blissova est traductrice et l’heureuse maman d’un petit garçon, fruit d’une conception  » consciente  » !

Sommaire
Date
Article examiné
La Fleur de Bach, Récit émotionnel d'une quête de grossesse, Ella Blissova
LE QUOTIDIEN JULIA
51star1star1star1star1star
Publicités

Laisser un commentaire