«L’Homme Coquillage», par ASLI ERDOGAN

 

ASLI ERDOGANamazon1

Une jeune chercheuse en physique nucléaire est invitée dans le cadre d’un séminaire sur l’île de Sainte-Croix, aux Caraïbes.

Très rapidement cette jeune Turque choi­sit d’échapper à ce groupe étriqué rassemblé dans un hôtel de luxe, afin d’explorer les alentours en errant sur les plages encore sauvages et totalement désertes.

Ainsi va-t-elle croiser le chemin de l’Homme Coquillage, un être au physique rugueux, presque effrayant, mais dont les cicatrices l’attirent immédiatement.

Une histoire d’amour se dessine, émaillée d’impossi­bilités et dans l’ambiguïté d’une attirance pour un être inscrit dans la nature et la violence.

Premier roman d’Aslı Erdoğan, ce livre est d’une profondeur remarquable.

Déjà virtuose dans la description de l’inconnu, qu’il soit géographique, social ou humain, la romancière aujourd’hui reconnue met en place dès ce tout premier ouvrage la force étrange de son person­nage féminin toujours au bord de l’abîme, flirtant avec la mort et la terreur, toisant la peur.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.