«Play Boy» de Constance Debré

 

Constance DebréBouton-Acheter-FR

« J’ai même pas osé mettre la langue la première fois que j’ai embrassé une fille.

C’était après Laurent.

Avant je savais mais c’était théorique.

J’ai fait un effort pour la deuxième.

Je lui ai roulé une vraie pelle.

Ça m’avait flattée comme un mec qu’elle soit mannequin.

On progressait.

J’avais toujours peur, mais moins.

Sauf qu’à chaque fois on en était restées là.

Ou plutôt elles en étaient restées là avec moi.

Des hétéros qui se posaient vaguement la question et qui avaient calé.

Des filles plus jeunes que moi, mais des filles comme moi. »

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.