Publicités
Skip to content

«Trois Baisers» de Katherine Pancol

« Trois baisers, trois baisers et l’homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles.
Ses sens s’affolent, il voit mille lucioles, des pains d épices, des incendies…
Ils sont de retour, tous les personnages chers à Katherine Pancol et à ses lecteurs.
Et ça crépite !
Les histoires se nouent, s’emmêlent, se tendent, éclatent, repartent.
On craint le pire, on espère, on respire, on retient son souffle jusqu’à la dernière ligne.
Des rencontres, des espoirs, des trahisons, des soupçons, des idylles qui surgissent sans prévenir.
Et des baisers qui vont se poser là où on ne les attendait pas.
Les vies sont chamboulées.
Il faut tout recommencer.
Ou tout remettre d’aplomb.
On ne sait plus très bien.
On n’est plus sur de rien.
Chacun s’embarque dans de nouvelles aventures.
Certains révèleront leur côté obscur, d’autres verront leur destin scellé, tous auront le coeur battant.
« Partons dans un baiser pour un monde inconnu. » disait Alfred de Musset.

Ce livre est un voyage. »

Née à Casablanca, Katherine Pancol, après des études de lettres et un bref passage dans l’enseignement, devient journaliste à Elle, Paris-Match, Cosmopolitan, où elle publie des portraits très remarqués.
Un premier roman en 1979 confirme la naissance d’un écrivain aigu et brillant. Les Yeux jaunes des crocodiles, La Valse lente des tortues, Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi et la trilogie Muchachas sont des succès mondiaux.
Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :