«Survivre» FREDERIKA AMALIA FINKELSTEIN

«Le soir du 13 novembre, j’ai compris que la guerre pouvait éclater en bas de chez moi – une forme inouïe de guerre.

La peur et la méfiance sont devenues normales : je vis en attendant le prochain attentat.

Le soir du 13 novembre, ma génération s’en est prise à elle-même : les assassins avaient le même âge que les assassinés.

Survivre est un hommage à cette génération, née avec les écrans, ultraconnectée, et pourtant en proie à une immense solitude.

Nous voulons être libres : parfois pour le meilleur, parfois pour le pire.»
Frederika Amalia Finkelstein.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.