«Le Secret d’Aiglantine» Nicole Provence

 

Novembre  1869, dans le village de Messimy au cœur des monts du Lyonnais, Aiglantine et sa mère, Amélie, travaillent à domicile comme tisserandes de velours de soie.

Pour s’assurer un salaire convenable, les canuses doivent se tenir à la tâche pendant de longues journées.

Quand Amélie est retrouvée étranglée devant son métier à tisser, la consternation est générale : pourquoi avoir tué cette femme qui ne quittait jamais sa maison-atelier  et à laquelle on ne connaissait aucun ennemi  ?

Le passé de la victime recèle pourtant bien des mystères.

Et plus encore celui d’Aiglantine, revenue d’un séjour à Lyon quelques années auparavant avec suffisamment d’argent pour acheter la maison familiale et faire fabriquer son propre métier à tisser.

Une tentative de meurtre sur l’héritier d’un important soyeux de la Croix-Rousse permettra de dénouer les fils d’un incroyable secret…

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.