«La disparition de Josef Mengele» Olivier Guez

 

1949  : Josef Mengele arrive en Argentine.

Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz  croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires.

L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis.

Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil.

Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit…

jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979.

Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant  ?

La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au cœur des ténèbres.

Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition.

Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud.

Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s