le jour du cochon

Bouton-Acheter-FR

 » … et l’âne dit au cochon : méfie-toi du soir où elle ne t’apportera pas à manger.  »

Aujourd’hui, la grand-mère a supprimé les repas du beau cochon qu’elle a commencé d’élever au biberon il y a un an.

Ce cochon sera sacrifié demain.

C’est ainsi que de tout temps, dans la vallée des Duyes, on fête ensemble saint Blaise et saint Cochon, les martyrs vont par deux.

On a toujours fait ça ; un rite ?

Une habitude ?

 » A la campagne y’a qu’un mot pour le dire : la tradition.  »

Ainsi ce livre nous fait-il vivre Le Jour du cochon, de la mise à mort à la fabrication des andouillettes grasses, comme si nous étions  » nés natifs  » de cette vallée où l’auteur a vécu  » étranger du dedans « , apopté par les gens d’ici.

Au cours d’une minutieuse et truculente description, par la magie d’un verbe très fleuri, le lecteur, devenu malgré lui acteur-complice, lit comme les autres parlent : quelle saveur d’écriture et quel régal !

amazon1

Publicités

Rédigé par Le Quotidien Julia

Le Quotidien Julia est un webmagazine culturel ouvert sur le monde.

Laisser un commentaire