Publicités
Skip to content

«Geneviève et Pedro» de Philippe Garenne

 

«Geneviève et Pedro» de Philippe Garenne

Bouton-Acheter-FR

«  Dans la rue, un tas de ferraille avec des roues et un moteur, appelé abusivement voiture, était garé.

Derrière le volant, une dame, habillée de noir, les cheveux foncés, coupés courts, au carré, semblait songeuse.

Elle observait la maison avec l’air perplexe d’un adulte qui redécouvre, après plusieurs années, la demeure de son enfance et essaye de redessiner les contours d’une vie passée.

Pedro appela Li.

Elle le rejoignit, se lova contre lui.

– Tu vois cette voiture  ? La nana au volant, elle ne te rappelle rien  ?  »
 
Lazare, l’homme qui roulait à tombeau ouvert, vous connaissez  ?

Dans ce bouquin, c’est tout pareil, sauf que Lazare est une femme, les apôtres, des luziens de mauvaise foi.

La Terre sainte est cubaine et le Saint-Esprit, un génie génétique.

Notre ami Pedro, qui se balade entre l’Aunis, le Pays basque et Cuba va résoudre tous les problèmes, sauf un  !

Avons-nous élu le bon président de la République  ?

 

amazon1

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :