de Serge Heughebaertamazon1

Porté par une écriture subtile, Traces… de Serge Heughebaert, ne laisse pas indifférent.

Ce roman résonne comme le tonnerre des orages, et les personnages laissent en vous des Traces…

Indélébiles. 

1935 Josy vit dans une ferme reculée sur les hauteurs du lac de Thoune, en Suisse, dans une famille très religieuse.

Elle est violée par un assistant d’Alfred Hitchcock en repérage dans la région pour le tournage de L’agent secret.

Scandale au sein de la famille.

Contre l’avis du père, Josy décide de garder l’enfant, en s’enfuyant un soir d’orage.

Ruth, jeune fille allemande d’origine juive, passionnée de danse, recueillie par la famille, assiste impuissante au drame que vit son amie. 

Wilfrid, l’enfant de la honte, avec lequel Josy, n’a jamais réussi à créer un lien, est devenu gynécologue.

Homme taciturne, il fait la connaissance, à Cuba, de Mayjor, danseuse de salsa, et l’épouse. 

Mayjor a déjà une fille, Elaine.

Lorsqu’elle décide de la faire venir en Suisse, Wilfrid l’accueille comme un père.

Il voit dans cette enfant déracinée et rapidement délaissée par Mayor, trop occupée à danser, sa propre histoire.

La relation devient suspecte aux yeux de la société.

Un juge décide de les séparer. 

Curieusement, Josy, si avare de sentiments et de démonstrations d’amour pour son fils, s’attache à Elaine, s’identifiant aux révoltes de l’adolescente.

C’est elle qui l’aidera à trouver sa voie dans la danse auprès de Ruth devenue chorégraphe, cette dernière lui donne un premier rôle dans un opéra contemporain où l’on retrouve le cri d’une jeunesse en manque de repères.

amazon1

 

Publicités

Rédigé par Le Quotidien Julia

Le Quotidien Julia est un webmagazine culturel ouvert sur le monde.

Laisser un commentaire