Skip to content
Publicités

«Prisonnière du Levant» Darina Al Joundi

amazon«Prisonnière du Levant» Darina Al Joundi

« Il fait nuit.

Seule dans sa chambre, Marie recherche la signification de ce nom : May… ainsi se nomment les fées de la poésie arabe.

Il vient de Perse et signifie le vin.

Marie est folle de joie.

Elle a enfin trouvé un patronyme qui lui ressemble. 

May Ziadé vient de naître. »

1920 au Caire.

Dans les cafés et les salons, les grands esprits du temps se rencontrent et parlent librement.

Parmi eux : May Ziadé. Poétesse, féministe engagée et muse de Khalil Gilbran, l’auteur du Prophète.

Une femme intense qui fascine autant qu’elle inquiète.

Sans doute trop pour ses amis et ses proches, qui la feront interner dans un asile psychiatrique…
 
Prisonnière du Levant est son histoire, racontée par Darina al Joundi, comédienne et scénariste.

Elle-même féministe, Darina a voulu accomplir son destin de femme et, comme son héroïne May, elle a vécu l’enfermement avant de se libérer.

amazon    

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :