Skip to content
Publicités

«Les Mandible : Une famille, 2029-2047» de Lionel SHRIVER

 

« Nous ne sommes qu’à douze ans du futur tel que nous le présente Lionel Shriver…
Son nouveau roman, satirique et ébouriffant d’intelligence, est certes classique, en ceci qu’il sert de véhicule à une enquête politique et sociale, mais n’en reste pas moins extrêmement troublant. »
The New York Times
Nous sommes en 2029, les États-Unis traversent une crise sans précédent.
Les désastres écologiques successifs ont vidé le pays de ses ressources naturelles.
La dette nationale a explosé, la Banque centrale n’arrive plus à produire assez de billets, le dollar dévisse, remplacé sur les marchés internationaux par une devise sino-russe.
Jadis superpuissance, les États-Unis sont devenus un État paria, au grand bonheur de Poutine, bien entendu toujours au pouvoir.

Comme toutes les familles américaines, les Mandible tirent le diable par la queue.

Un chou se négocie à quarante dollars, la viande n’est plus qu’un lointain souvenir, l’eau se fait rare, même le papier-toilette est rationné.
Ils tiennent encore, ont toujours un toit sur la tête, ça pourrait être pire…

C’est alors que le Président déclare le pays en faillite.

L’or des particuliers est réquisitionné, salaires et pensions sont gelés, les comptes sont vidés.

Soudain, pour les Mandible, il ne s’agit plus de débrouillardise mais bien de survie.
Combien de temps avant que la solidarité ne laisse place à la colère, à la haine ?
Combien de temps avant que la famille ne s’écroule, comme le reste du monde qui l’entoure ?
amazon
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :