Skip to content
Publicités

«Les absents, levez le doigt» Pierre Benichou

Des portraits-souvenirs ?

Des croquis à même le vif – ou le mort ?

Tels sont ces instantanés saisis par Pierre Bénichou au fil de sa curiosité, de son métier, de ses nuits…

Chaque fois, une « figure » de la chanson, des lettres, des affaires, est ici ressuscitée avec la baguette magique d’un grand style.

On y retrouve, classés par ordre alphabétique – de Aragon (Louis) à Ventura (Lino) – Françoise Dolto et Simone Signoret, François Mitterrand et Jean Marais, Charles Trenet et Jean Cocteau, Léo Ferré et Coluche, etc.

Ces personnages, l’auteur les a croisés.

Il a été l’intime de certains d’entre eux.

Et, à travers eux, il célèbre une certaine idée du talent, de la bizarrerie, de l’art de vivre.

C’était cela, la France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :