Publicités
Skip to content

«Pour ce qu’il me plaist» Laure Buisson

Jeanne de Belleville, née en 1300, épouse le baron breton Olivier de Clisson.

Ivresse de bonheur.

Le roi de France fait décapiter son mari.

Ivresse de vengeance.

Jeanne prend le large.

Littéralement.

Elle arme un bateau et, à la tête d’un équipage, part à l’assaut des vaisseaux battant pavillons français.

Quelques mois suffisent à la première femme pirate de l’histoire pour faire régner la terreur sur la côte atlantique et les grandes rivières bretonnes.

Quelques mois pour devenir « la lionne sanglante », honorant la devise des Clisson : « Pour ce qu’il me plaist ».

Gare aux femmes qui prennent le gouvernail !

Laure Buisson ressuscite avec rigueur la vie éminemment romanesque d’une héroïne oubliée de l’Histoire de France.

Voici un Moyen Âge loin des clichés, sous la plume sèche et piquante de l’auteur de Blanquette.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :