Publicités
Skip to content

«Feuilles d’automne» Adeline Yen Mah

«Feuilles d_automne» Adeline Yen Mahamazon1

En 1937, la première épouse de Mr Yen, capitaine d’industrie à Tianjin, meurt quelques jours après avoir donné naissance à une petite fille, Adeline, surnommée « Petite Cinquième ». 

Le chagrin du père est de courte durée : il se remarie à une séduisante Franco-Chinoise, Niang, femme futile et vaniteuse, avide de mondanités.

À la maison, Niang ne cache pas son mépris pour les enfants nés du premier lit. 

C’est à Adeline que Niang réserve les trésors de sa cruauté. 

Malgré l’amour et la protection de sa chère tante Baba, « Petite Cinquième » devient le bouc émissaire de toute la famille.

En 1947, redoutant le péril communiste, la famille Yen quitte Shanghaï et s’exile à Hong-Kong.

Adeline ne fait pas partie du voyage.

Placée seule dans un orphelinat français à Tianjin, elle est, à la demande de ses parents, privée de visites et de courrier.

C’est dans cette prison, pourtant, qu’elle va découvrir la clé de son existence : les livres…

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :