Skip to content
Publicités

«La Belle étrangère» de Jean-Paul Malaval

amazon1«La Belle étrangère» de Jean-Paul Malaval
Au lendemain de la Libération, dans le bourg de Marlianges, en Corrèze, c’est la consternation : le vieux Maximin Maringot a décidé de céder sa propriété des Allognes à ses métayers, les Battisteli.
La vente de cette terre, aussi ingrate soit-elle, à des immigrés italiens est perçue comme une trahison.
En butte au mépris et aux provocations, les Battisteli se découvrent un allié providentiel en la personne du médecin Bertrand Jouve.
Pourquoi cet homme distingué prend-il la défense des Italiens ?
On le soupçonne d’avoir pour maîtresse Clara, la fille Battisteli, dont la jeune beauté attise les convoitises.
D’aucuns croient que le souvenir encore vivace des horreurs de l’Occupation ramènera les esprits à la raison.
Mais que peut la raison dans un climat délétère où la haine devient vite criminelle ?

Jean-Paul Malaval évoque dans ce roman sensible et subtil le drame d’un homme aux prises avec l’éternel retour des vieux démons de notre histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :