«Ma mère, cette inconnue» de Philippe Labro

«Ma mère, cette inconnue» de Philippe Labro amazon

«Netka, il y a du slave dans ce nom qui sonne clair.

Elle a cinquante pour cent de sang polonais dans ses veines.

Il me faudra beaucoup de temps pour identifier la Pologne, chercher la trace du père inconnu, éclaircir les mystères, imaginer l’enfant-valise, la petite fille abandonnée.

Elle est, elle était ma mère.» 

Philippe Labro.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.