Publicités
Skip to content

«La peur de vivre» de Lowen Alexander

L’homme moderne s’est tourné vers plus de réussites, de pouvoir et de possessions matérielles, se coupant de son corps et s’extrayant, encore plus aujourd’hui qu’hier, de la réalité et des relations tangibles pour vivre dans un monde virtuel (imaginaire).
Dans cet ouvrage toujours d’actualité, Alexander Lowen montre, au-delà de Freud, que la névrose contemporaine est devenue une peur de vivre réellement son existence physique faite de sensations, de sexualité, de sentiments et de relations.
Le défi de l’homme moderne (et des générations montantes) est ainsi de se réconcilier avec son corps, de rétablir ses liens avec la réalité, de cesser, cette fois pour des raisons propres à soi et non propres au monde environnant, de vivre en ayant peur de vivre.
Lowen, dans son livre, explique comment y parvenir au fil d’illustrations cliniques.
(L’analyse bioénergétique reste plus que jamais une réponse aux problématiques contemporaines.)

 

 » L’analyse bio-énergétique fournit une compréhension systématique de la structure du caractère au registre psychique et au registre somatique. Cette compréhension permet de lire le caractère de la personne et ses troubles émotionnels, latents, d’après l’expression de son corps. Elle permet, aussi, d’imaginer l’histoire de la personne puisque les expériences qu’elle a vécues sont structurées dans son corps. L’analyse bio-énergétique, à partir de techniques physiques actives et d’exercices, peut aider une personne à établir un contact plus ferme avec le sol, à accroître son énergie, à élargir et approfondir la perception qu’elle a d’elle-même… « 
Alexander Lowen.
Alexander Lowen cerne, dans son ouvrage, les traces de cette peur face à la vie que l’enfant acquiert et qui est renforcée par les valeurs d’une culture exaltant le pouvoir et le progrès, le  » faire  » et non pas l' » être « .
Il démontre, concrètement, avec des histoires de cas, comment les sentiments authentiques d’amour et de sensualité sont punis et brisés très tôt.
Par la thérapie bio-énergétique qu’il a élaborée, il propose non pas de changer le  » Moi « , mais de rétablir le flux entre le monde intérieur et extérieur, en apprenant à s’accepter, à se connaître et à oser s’exprimer.
Traquer ainsi la peur, c’est ouvrir une voie essentielle ; celle de la personne se constituant elle-même, se réalisant dans sa liberté. 

amazon

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :