Publicités
Skip to content

«Le temps des bagnes 1748 – 1953» de Michel Pierre

 

En donnant le récit de près de quatre siècles d’histoire pénale entre le XVIe et le XXe siècle, Le Temps des Bagnes est aussi un regard social, politique et culturel sur plusieurs siècles d’Histoire de France.

L’histoire des galères (1550-1750) et la vie et survie de ceux qui y sont condamnés.

Il décrit ensuite le siècle des bagnes portuaires de Toulon, Brest et Rochefort puis leur suppression au profit des bagnes coloniaux de Guyane et de Nouvelle-Calédonie jusqu à la disparition définitive de ces derniers en 1953.

Le propos du livre est aussi, et pour la première fois, de traiter le sujet dans sa globalité, en faisant une large part aux institutions de répression des mineurs, souvent résumées sous l’expression de « bagnes d’enfants » et d’étendre la réflexion aux lieux de répression propres à la justice militaire, souvent connus sous le nom de Biribi.

Par un travail d’archives et de terrain, appuyé sur la connaissance des lieux, Michel Pierre décrit l’histoire dramatique de centaine de milliers de destins confrontés à la justice de plusieurs régimes politiques successifs.

Il en résulte une tentative d’histoire totale qui fait la part belle aux mentalités, aux luttes sociales, aux représentations du mal, aux parcours individuels et aux réflexions sur la Justice, ceux qui la rendent et ceux qui la subissent.

Par les sujets abordés, Le Temps des Bagnes invite aussi à une réflexion sur les politiques pénales d’aujourd-hui.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :