Publicités
Skip to content

«J’avais tant de choses à dire encore» de Malek Chebel

 

En mai 2016, se sachant condamné par la maladie et manquant de force pour écrire, Malek Chebel avait souhaité se faire aider afin de continuer son oeuvre malgré tout, et de consigner une partie, au moins, de ce qu’il avait encore à dire…

C’est Fawzia Zouari qui endossa ce rôle de scribe, recueillant les mots et les idées de l’anthropologue, disparu le 12 novembre 2016.

Le présent ouvrage est le fruit de ces échanges.

On y découvre, derrière l’historien et le philosophe, chantre d’un « islam des Lumières » et traducteur du Coran, le cheminement d’un Chebel intime : ses souvenirs d’enfance, ses passions secrètes, ses opinions sur la politique, l’amitié ou la musique…

Bref, la chronique d’un destin personnel chevillé aux inquiétudes et aux espoirs de notre époque.

Ces entretiens sont enrichis par trois textes inédits, rédigés comme dans un dernier souffle, intense et mélodieux, qui révèlent cette fois, au-delà du penseur, l’écrivain et le poète qu’était aussi Malek Chebel.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :