«Le pire d’entre eux» de Bruno Roger-Petit

 

« La France Fillon, gavée au zemmourisme médiatique depuis une décennie, rêve de revanche.

Et même de vengeance.

Effacer les conquêtes d’un siècle de République.

Se relever, enfin, après tant de défaites subies.

Les électeurs de la primaire LR ont choisi d’éliminer le meilleur d’entre nous” au
profit du pire d’entre eux.

Le pire, ce n’est pas seulement François Fillon, la personne, au sujet duquel, comme nous allons le voir, il y a tant à dire et redire, mais c’est aussi un imaginaire politique qui s’inscrit à rebours de l’histoire de ce pays telle qu’elle s’écrit depuis 1789.

La France Fillon a peur, et c’est pour cela qu’elle fait peur. »

Bruno Roger-Petit est journaliste. Il est éditorialiste au magazine Challenges.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.