Publicités
Skip to content

Kathryn Summers Kelley, la déesse de Chicago.

 

Kathryn Summers Kelley, la déesse de Chicago.

De ton bled à Chicago (l’Illinois, États-Unis), pour le reste du monde, ta voix charme de manière irrésistible.

Je n’ai pas de mots, pas assez, pour dire comment tu es mirifique. Magique !

Je ne suis pas chrétien, je ne suis pas du genre à croire à quelqu’un, encore moins à un Bon Dieu, mais je mets un point d’honneur à respecter tout le monde : les croyants et les non-croyants.

Oui Kathryn, tu es magique lorsque tu parles de Jésus. Ta passion et ta vitalité embarquent tout autour de toi.

Je suis fâché avec la langue anglaise, encore plus avec celle des États-Unis. Je ne comprends pas tout ce que tu dis, mais j’aime la manière dont tu t’exprimes. Avec toi, il n’y a pas de place à la nuance. Tu ressens au plus profond de ton être chaque mot que tu prononces. Tu es là. Debout. Toujours souriante. Toujours belle. Toujours positive. Toujours entraînante. Tes yeux pétillent de bonheur. Tu parles. Tu crois en ce que tu dis. Tu nous parles de Jésus. Tu parles si bien que je rêverais de t’écouter durant des heures sans arrêt. J’aime ça en toi, tu t’exprimes avec aisance et éloquence…

Oui, Kathryn, tu me fais rêver. Je rêve. Lorsque je t’écoute chanter, c’est l’extase. Je me rappelle que j’ai toujours aimé le gospel. Ce genre musical qui regorge des voix d’exception…

Mon amie, que c’est bon de dire que tu es géniale ! Oui, Kathryn, je suis fier d’être ton ami. Je suis fan de ta voix. Je suis fan de tes chansons. Good Luck and God Bless you my Friend, et rendez-vous très bientôt à Chicago.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :