«L’ordre des jours» de Gérald Tenenbaum

lordre-des-jours-de-gerald-tenenbaum

1958. Dans une chambre d’hôpital, Solange se remet lentement de la violente agression dont elle a été la victime. Pourtant, se remémorant les années d’après-guerre, l’insupportable attente et l’impossible deuil, c’est d’une autre vengeance qu’elle rêve. Une quête obstinée qui façonnera sa vie, depuis les échos de la jungle indochinoise jusqu’aux lourdes brumes polonaises, en passant par les portes du Néguev.

Servi par une écriture musicale et sans concession, ce roman foisonnant ressuscite lumineusement les ­années 1950 et plonge le lecteur dans l’intimité d’une France qui se reconstruit en basculant d’une guerre à l’autre.

amazon

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.