Publicités
Skip to content

«La Naissance du sentiment» de Jean-François KERVEAN

la-naissance-du-sentiment-de-jean-francois-kervean

Nous sommes avant Socrate, Platon, Aristote et dans la Grèce du Vesiècle avant J.-C. À Sparte, la citoyenne Carthas, veuve de grand guerrier, met au monde un fils, Aphranax. L’enfant présente une malformation invisible, dans une société qui élimine les faibles. Victime d’un sentiment maternel interdit chez les siens, la veuve Carthas va dissimuler cette faille. Sa conduite hors la loi provoque le Destin. Le vieux monde vacille : Athènes poursuit son envol démocratique, les cités doivent s’unir face à l’envahisseur perse, les Dieux semblent lâcher les Grecs. Les rois, les peuples, les Pythies, la pensée basculent vers les temps nouveaux…

Un roman à la fois érudit, drôle et poignant, dont le souffle nous emporte aux origines des valeurs de l’Occident. Cette épopée n’a pas pris une ride. Elle réveillera chez le lecteur « le goût âcre de la Liberté qui enivrera toujours le coeur des mortels ». Bon et beau voyage !

Publicités

1 Comment »

  1. Bonjour
    A la fin de ce livre, il y a 4 lignes en grec ( signé:Aphranax): Merci de me traduire les deux premières lignes.
    cordialement

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :