Publicités
Skip to content

 » Césaria Evora : La Diva aux pieds nus »

Pour démarrer cette nouvelle année 2017, j’avais envie de parler de cette chanteuse Cap Verdienne décédée 7 jours avant le Noël 2011. Elle est une icône encore à ce jour de la musique du Cap Vert. Cette chanteuse est surnommée ‘La Chanteuse aux pieds nus’.

En effet en 54 ans de carrière cette artiste chantait pour la plupart du temps,  pieds nus sur scène. Fille de violoniste et de guitariste, elle naît en 1941, et fait partie d’une famille nombreuse et pauvre. Elle fût placée à l’orphelinat à l’âge de 7 ans jusqu’à ses 13 ans suite au décès de son père. Elle découvrît la chorale, et fut poussée à chanter.

Vers ses 16 ans elle rencontre un marin guitariste qui lui apprend à chanter et qui l’incite à se produire dans les bars. Puis à 20 ans, elle passe sur les radios locales.

Cette artiste me fait voyager à chaque fois que je l’écoute, je me sens bercée par une chaleur maternelle inexpliquée, sa voix est grave, suave et douce comme une Mama. Elle donne envie de boire un bon mojito au coin du feu (vous l’aurez compris, c’est mon apéritif préféré)

 

Malheureusement sa carrière a été en pointillés. C’est en effet du à l’indépendance Cap Verdienne qui a subit beaucoup de restrictions notamment sur le côté artistique, suite à la création du système politique monopartiste dirigé par le Parti Africain pour l’Indépendance du Cap Vert.

C‘est lorsqu’elle vient en France  que sa carrière est prise en main, grâce au portugais Jose Da Silva en 1987. Ce fût pour elle une révélation.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette Diva et qui souhaitent la découvrir… Des  titres les plus connus tel que BESAME MUCHO ou encore SODADE. Je vous laisse écouter les yeux fermés.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :