9782226393845-j       « En aucune circonstance, et sous aucun prétexte, il ne faut avoir affaire à la justice » disait Olivier Guichard après avoir été Garde des Sceaux. C’est un engrenage éprouvant que les honnêtes gens n’imaginent pas avoir à rencontrer. Et pourtant tous sont concernés car il suffit de peu, même d’un hasard, pour y entrer.

       Tout commence par un coup de fil ou une lettre recommandée de convocation par la justice. N’ayant rien à se reprocher, on fait son devoir de citoyen, sans penser bien sûr à prendre conseil auprès d’un avocat. Mais face à l’officier de police judiciaire, puis éventuellement au juge, voilà qu’on devient malgré soi un accusé. C’est le début du cauchemar…

       Cette première confrontation renvoie l’homme qui n’a jamais eu affaire à la justice à un imaginaire ancré dans l’enfance, où la peur le dispute à la culpabilité et qui détermine nos comportements. Pour y faire face, il est indispensable de prendre du recul, de comprendre ce qui se joue et de s’y préparer, même lorsqu’on est entendu comme témoin.

       Pour avoir trop souvent rencontré des personnes meurtries par cette expérience, Daniel Soulez Larivière livre ici un mode d’emploi de l’appareil judiciaire, aussi pertinent qu’unique en son genre, ainsi que de précieuses règles de prudence.

L’auteur : 

Daniel Soulez Larivière, avocat, ancien membre du conseil de l’ordre, et des commissions Vedel et Avril de réforme de la Constitution, est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages, dont Le temps des victimes (avec Caroline Eliacheff) et La transparence et la vertu aux éditions Albin Michel.

amazon

Publicités

Rédigé par Le Quotidien Julia

Le Quotidien Julia est un webmagazine culturel ouvert sur le monde.

Laisser un commentaire