Publicités
Skip to content

«Les nouveaux amants» de Alexandre Jardin

41jp3tj6y9l-_sx314_bo1204203200_Un homme rencontre une femme. L’homme ? Oscar, 42 ans, marié avec une actrice, Anne. Auteur de théâtre à succès, cet homme comblé ignore, au début du roman, qu’il va vivre, et non plus seulement écrire, la pièce la plus turbulente de sa vie. Ce sera, pour lui, une comédie risquée, une anthologie de douleurs, une foire aux ivresses, un malheur merveilleux… La femme ? Ce n’est pas son épouse, bien sûr. 
Elle se nomme Roses de Tonnerre, 25 ans, une fille très  » fête en larmes « , une orgie de contradictions, un merveilleux danger. Cette Roses ne respecte que l’imprévu et les jeux sans règles. Elle est, de plus, sexuellement très curieuse et d’un haut voltage sensuel… Oscar + Roses : un mélange explosif et charmant. Leurs questions : un couple peut-il s’acclimater à la passion ? Faut-il tout essayer en amour ? Est-il recommandé de rompre et de se soumettre plusieurs fois par jour ? Ces deux héros super jardiniens, pour notre plaisir, ne sont pas très encombrés de prudence ni de sagesse. 
Confondant sans cesse freins et accélérateurs, ils sont toqués de désirs incontrôlés. Leurs frasques vont faire sourire et rire. On les envie, on les plaint, on les envie. Qu’a donc vécu Alexandre Jardin pour écrire ce roman fou-fou-fou à ce moment précis de sa vie ? Qui est cette Roses ? Qui est Anne ? Qui perdra quoi au fil de cette tragi-comédie si singulière, si universelle ? On entend les trois coups. 
La pièce peut commencer.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :