Publicités
Skip to content

Diane Ducret : «Quand un homme vous dit que vous êtes chaude»

Entretien avec l’auteure Diane Ducret, pour son livre : « L’homme idéal existe. Il est québécois ». 

Qui est réellement Diane Ducret ?

 Une auteur passionnée avec un drôle d’accent, qui n’a pas peur des grands écarts littéraires, puisque aimant passer  des « femmes de dictateur » et de la géopolitique des dictatures à la comédie romantique sans vergogne !

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ce livre ?

Le Québec! Savez-vous qu’il n’y a jamais eu, dans l’histoire de l’humanité, autant de célibataires qu’aujourd’hui, en Occident ? J’ai eu alors envie d’écrire non plus sur l’amour dans l’histoire, mais une belle histoire d’amour. Dans laquelle on rirait de nos attentes, nos clichés sur l’amour, notre indécrottable envie de séduire, d’être parfaites.

Les différences linguistiques, qui sont d’ailleurs très joliment commentées par l’héroïne, sont-elles une indication que vous ayez vécu au Québec ?

Il m’est en effet arrivé de ne pas du tout comprendre mon interlocuteur, et certaines expressions sont pour une française assez déroutantes ! Quand un homme vous dit que vous êtes chaude, cela ne veut pas du tout dire ce que vous pensez. De même, s’il vous dit de garder vos shorts, ou de pas vous exciter le poil des jambes, mieux vaut être prévenue ! 

Le fait de ne pas donner un nom à l’héroïne, est-ce une façon d’emmener chaque jeune femme à s’identifier à elle ?

Oui, totalement ! Le sous-titre du livre pourrait être « tout ce qui se passe dans la tête d’une femme lorsqu’elle rencontre un homme et qu’elle n’ose jamais dire ». Ainsi, l’histoire vécue par l’héroïne, les bonheurs et catastrophes des premières fois, c’est l’histoire de chacune d’entre nous!

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :