Publicités
Skip to content

«Un amour impossible» de Christine Angot

Ça y est !!! Je viens de terminer ce chef-œuvre, qui est pour moi l’un des meilleurs que j’ai eu l’opportunité de lire pour cette rentrée littéraire.

C’est un vrai bonheur de lire du Angot. Elle a le don de faire rêver, à chaque fois qu’elle écrit. Ses chroniques publiées dans les colonnes du journal Libération, mensuellement, sont incroyablement délicieuses. Le style Angot est précis, imagé, captivant, poétique et lyrique. Les mots sont posés, nul besoin de se voiler la face, c’est juste la vie qui est décryptée avec ses différentes facettes. 

C’est très difficile, de vous parler de ce livre, sans trop en dire. Cette œuvre est avant tout une magnifique histoire d’amour, entre une mère et son enfant. Au début, tout allait bien. Après il y a eu la rencontre avec le père, le changement de nom, les relations humaines qui l’entouraient.

Avant d’arriver à Châteauroux, Pierre, le père de l’héroïne sortait de la prison militaire oÙ il avait été incarcéré. Il se sentait seul, n’avait pas d’amis, était malheureux. Rachel et lui, se sont rencontrés à Châteauroux. Rachel, la mère de Christine, travaillait à la Sécurité Sociale et Pierre était traducteur à la base américaine de la Martinerie. Ils se mirent à sortir ensemble, allaient au restaurant, au cinéma, faire des tours en voiture, ect.

« Pour avoir la paix il suffisait de faire une ou deux concessions à la société ».

« il parlait d’elle avec la même passion que d’un auteur qu’il admirait ».

« pour vivre libre il fallait être seul, et seul à savoir qu’on l’était » .

Pierre avait dit dès le départ à Rachel, qu’il ne voulait pas se marier. Plus tard, ils ont eu un enfants, Christine. Elle n’est pas reconnue par son père. Pierre voyage beaucoup et correspond le plus souvent par courrier. Quand il revient voir Rachel, Christine a 6 ans. Il lui annonce qu’il s’est marié.

« Blonde. De taille moyenne. Les yeux bleus. De très beaux cheveux. Elle est allemande. Très jeune. Elle est née à Hambourg. Son père est médécin. Elle est enceinte, il a fallu qu’on se marie très vite. Je vais avoir un enfant. Je ne pensais pas l’épouser, tu connais mon point de vue. Mais son père a été très convaincant, et au fond je suis très heureux. En particulier d’épouser une Allemande. »

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :