Publicités
Skip to content

Pascal Pierrat ou l’équitation intuitive.

pascalpierrat1

Pascal Pierrat est né en 1971 à Clichy la garenne, en région parisienne. A l’âge de dix ans, il commence les arts martiaux et accède à deux reprises au titre de champion de France de boxe thaï. Passionné par les sports de combat, il monte une école de jeet kune do à Zurich (Suisse) et enchaîne plusieurs rôles de cascadeur dans des films. Il est cascadeur pour canal plus où il pratique les arts martiaux acrobatiques entre autres. Pascal s’épanouit dans le cinéma jusqu’au jour où il fit LA rencontre qui changea sa vie…

pascalpierrat3

H.COLIN : Comment les chevaux sont-ils entrés dans votre vie ?

P.PIERRAT : En 2004, à l’âge de 33 ans, j’ai découvert le milieu du cheval. Une vraie révélation pour moi! J’ai pris la décision alors de réorienter ma carrière professionnelle vers la voltige cosaque dans un premier temps. Plus tard, je me suis inspiré des grands maîtres tels que Michel Bravard ou Luis Valencia que j’admire beaucoup. J’ai donc approfondi le dressage des chevaux et l’art équestre. Cela m’a donc permis de m’accomplir dans un autre domaine et innover grâce à ces deux passions.

H.COLIN : Et vous avez souhaité créer une écurie par la suite ?

P.PIERRAT : Oui, j’ai créé ma première écurie en 2006 où j’ai pu dresser de nombreux chevaux. J’ai développé le spectacle équestre, les tournages de film, l’élevage et le commerce de chevaux. Je me suis beaucoup intéressé à analyser le comportement de chaque cheval afin d’adapter la meilleure méthode possible et en tirer des résultats assez surprenants. J’ai donc créé « l’équitation intuitive », une équitation d’un nouveau genre et je souhaite la développer.

H.COLIN : L’équitation intuitive c’est quoi?

P.PIERRAT : C’est précisément l’harmonisation entre l’analyse comportementale et la communication animale. Le cavalier doit alors comprendre le fonctionnement mécanique et mental de sa monture afin de créer une communication unique et propre à chaque cheval en fonction de son vécu et sa personnalité. De là, on arrive à obtenir de très belles choses dans la douceur et la complicité. Sans cette connaissance pointue du cheval, il est impossible d’arriver à de tels résultats.

H.COLIN : Vous avez l’air d’être « autodidacte », vous avez dû être assez épaulé…

P.PIERRAT : Je suis un vrai battant ! J’ai dû surmonter de vraies épreuves telles que la maladie (cancer), la malchance, la jalousie,l’infortune, la délinquance. Ce n’est que mon courage et ma détermination qui m’ont permit d’en arriver là ! Je suis un acharné quand j’aime ce que je fais.

H.COLIN : Pensez-vous que l’on peut vous qualifier de personnage unique ?

P.PIERRAT : Certainement ! (rires) Mais mon approche est accessible et je suis très ouvert au dialogue. J’aime partager mes connaissances avec tous type de personne et c’est une joie pour moi d’apporter un peu de mon savoir et mon aide. J’aide certains à comprendre la relation cheval/homme ce qui est primordial pour tout début de travail. Je suis actuellement en Italie mais on me demande beaucoup dans toute l’Europe.

H.COLIN : Comment voyez-vous l’avenir de votre idéologie ?

P.PIERRAT : Je souhaite diffuser au maximum ma méthode pour le bien-être des chevaux et aussi de leur propriétaire. Beaucoup se retrouvent confrontés à de vraies difficultés avec leurs chevaux parce qu’on ne leur a jamais appris à les écouter et j’aimerais changer ça.

Hélèna COLIN

pascalpierrat2

https://lequotidienjulia.com/2016/12/15/sacha-bravard-le-dressage-dans-la-legerete-des-aides/

https://lequotidienjulia.com/2016/12/18/giovanni-ma-vie-avec-les-fauves/

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :