«Innocence» Eva Ionesco

infos, News, People, press

 

Elle s’appelle Eva, elle est adorable avec ses boucles blondes et ses bras potelés.

 

Une enfant des années 70.

 

Ses parents se séparent très vite.  

 

Dès lors, sa mère l’enferme dans un quotidien pervers et éloigne le père par tous les moyens en le traitant de «  nazi  ».

 

Photographe, elle prend Eva comme modèle érotique dès l’âge de quatre ans, l’oblige à des postures toujours plus suggestives, vend son image à la presse magazine.

 

Emportée dans un monde de fêtes, de déguisements et d’expériences limite, entre féerie et cauchemar, la petite fille ne cesse d’espérer et de réclamer l’absent qui seul pourrait la sauver de son calvaire.

 

Mais sa mère, elle-même fruit d’un inceste, maintient l’enfant-objet sous emprise et attendra deux ans avant de lui annoncer la disparition de son père.

 

Enfin, à l’adolescence, le scandale explose.

 

Comment survivre parmi les mensonges, aux prises avec une telle mère, dans une société qui tolère le pire ?

 

Une seule voie, pour Eva devenue adulte mais restée une petite fille en manque d’amour : mener l’enquête sur son père, tenter de reconstruire ce qui a été détruit.

 

Une expérience vertigineuse.

«La Fontaine» Erik Orsenna de l’Académie française

infos, People, press

 

« Depuis l’enfance, il est notre ami.

Et les animaux de ses  Fables, notre famille.

Agneau, corbeau, loup, mouche,  grenouille, écrevisse ne nous ont plus jamais quittés.

Malicieuse et sage compagnie !

Mais que savons-nous de La Fontaine, sans doute le plus  grand poète de notre langue française ?

Voici une promenade au pays vrai d’un certain tout petit  Jean, né le 8 juillet 1621, dans la bonne ville de Château-Thierry, juste à l’entrée de la Champagne. Bientôt voici Paris,  joyeux Quartier latin et bons camarades : Boileau, Molière,  Racine.

Voici un protecteur, un trop brillant surintendant des  Finances, bientôt emprisonné.

On ne fait pas sans risque  de l’ombre au Roi Soleil.

Voici un très cohérent mari : vite cocu et tranquille de l’être,  pourvu qu’on le laisse courir à sa guise.

Voici la pauvreté, malgré l’immense succès des Fables.

Et, peut-être pour le meilleur, voici des Contes.

L’Éducation  nationale, qui n’aime pas rougir, interdisait de nous les  apprendre.

On y rencontre trop de dames « gentilles de  corsage ».

Vous allez voir comme La Fontaine ressemble à la vie :  mi-fable, mi-conte.

Gravement coquine. »

Erik Orsenna de l’Académie française

«Même Dieu ne veut pas s’en mêler» Annick Kayitesi-Jozan

infos, News

meme dieu ne veut pasamazon11

« Aucun d’eux ne m’a dit où était maman.

J’accepte que jamais maman n’aura de sépulture, et je comprends que jamais je ne serai en paix.

Maman savait qu’elle allait mourir.

Mais elle ne savait pas qu’elle serait jetée aux charognards.

Je me dois d’être sa tombe, aussi longtemps que ses os traîneront quelque part sur ces collines.

Vivante, elle m’a portée dans son ventre, elle m’a nourrie de son sein, elle m’a portée sur son dos, elle m’a aimée.

Morte, je la porterai, dans mon ventre, sur mon dos.

Partout, tout le temps. »

A K-J

En kinyarwanda, « au-revoir » se dit : « Prends soin de survivre à la journée ».

Annick Kayitesi-Jozan a survécu au génocide des Tutsis en 1994, au Rwanda.

Elle avait 14 ans.

Sa mère, son petit frère, une grande partie de sa famille ont été massacrés.

Réfugiée en France, elle apprend au qutodien à vivre avec les morts, et avec les siens.

Désormais, elle doit répondre aux questions de ses enfants.

Alors, elle se souvient.

Elle remonte le temps jusqu’à la cuisine pleine de suie où, pendant les tueries, elle sert de bonne aux voisins qui viennent de dénoncer sa mère.

Hantée, Annick Kayitesi-Jozan fait converser les bourreaux et les victimes, se télescoper les naissances et les disparitions, la mémoire et le présent.

Sa voix singulière est portée par une écriture intime, poétique et poignante.

Annick Kayitesi-Jozan a demandé et obtenu la nationalité française en 1996.

Son rêve, étudier la médecine comme son père.

Finalement ce seront les sciences politiques et la psychologie.

Soucieuse de préserver la mémoire des siens, Annick se bat contre l’oubli, contre la banalisation du génocide des Tutsis et des crimes contre l’humanité.

«INCROYABLE CERVEAU » Éric GASPAR

infos, News

 

INCROYABLE CERVEAU ! Comprenez ses rouages secrets et boostez vos facultés.

« Ou sont passées mes clés ? »

« Ou ai-je bien pu garer ma voiture ? »

« Je connais son visage, mais comment s’appelle -t-il… ? »

Si vous vous êtes déjà posé ces questions, ce livre est pour vous.

Incroyable cerveau ! est le livre indispensable pour permettre à chacun de comprendre tous les « bugs » que notre cerveau rencontre au quotidien – sensation de déjà-vu, mot « sur le bout de la langue », oublis récurrents…

De manière très pédagogique, simple et imagée, Éric Gaspar décrypte ces malices grâce aux dernières découvertes des neurosciences.

Il nous apprend comment « prendre le pouvoir » sur notre cerveau et propose des solutions pratiques pour dépasser ces petits bugs qui nous compliquent la vie.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, chaque situation comporte également une partie plus technique et détaillée qui permet de revenir sur les dernières avancées en neurosciences et sur certaines conclusions récentes des plus grands chercheurs internationaux, enfin à la portée de tous.

Notre cerveau a d’incroyables ressources.

Ce livre nous aide à les comprendre et les booster pour vivre mieux et plus heureux.

«Un dissident» François-Régis de Guenyveau

infos

 

 » Et au moment où il sut qu’il n’était plus vraiment un homme, il le devint.  »
 
Partout, au coeur des sociétés d’opulence, naît le rêve d’un monde nouveau : un monde de tous les possibles, où l’Homme s’affranchirait enfin des limites de la nature.
 
Christian, jeune prodige scientifique, veut y prendre part.
 
Il va participer à un projet de grande envergure : façonner l’homme de demain.
 
Mais face à un tel enjeu, dans la solitude de son bureau, Christian s’interroge.
 
Inadapté, incapable de nouer des relations, il se heurte à sa propre énigme.
 
Et si la science n’était pas le seul moteur de l’évolution humaine ?
 
Roman d’anticipation et quête initiatique se mêlent dans ce récit troublant, au centre des questions éthiques et philosophiques contemporaines.
 

Un dissident est le premier roman de François-Régis de Guenyveau.

 
 
François-Régis de Guényveau a 28 ans.
 
Il travaille dans le conseil en stratégie après avoir, entre New-York, Madras et Saïgon, travaillé dans le marketing digital.
 
Un Dissident est son premier roman.

«En compagnie des hommes» de Veronique Tadjo

infos

Un virus mortel et incurable a mis l’espèce humaine face au danger de l’extinction.

Baobab, arbre premier, arbre éternel, arbre symbole de grande sagesse, prend la parole et réveille la mémoire de l’humanité.

Sous son ombre fraîche, hommes, femmes, enfants pris dans la tourmente, combattants farouches pour la survie, vont confier leur lutte contre les ravages d’Ebola : le docteur en combinaison d’astronaute qui, jour après jour, soigne les malades sous une tente ; l’infirmière sage-femme dont les gestes et l’attention ramènent un peu d’humanité ; les creuseurs de tombes qui, face à l’hécatombe, enterrent les corps dans le sol rouge ; les villageois renonçant à leurs coutumes ancestrales afin de repousser Ebola…

Écrivaine ivoirienne, Véronique Tadjo a dirigé jusqu’en 2015 le Département de français de l’Université du Witwatersrand à Johannesburg.

Ses livres sont traduits en plusieurs langues, du Royaume aveugle (1991) à L’Ombre d’Imana : Voyages jusqu’au bout du Rwanda (2001) et Reine Pokou, concerto pour un sacrifice (2005). pour lequel elle a reçu en 2005 le Grand Prix de Littérature d’Afrique noire.

«Bakhita» Véronique Olmi

infos, News, press

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage.
Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion.
Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres. Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte.
Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.

 
Véronique Olmi est comédienne, romancière et dramaturge.
Elle a publié chez Albin Michel trois romans, Nous étions faits pour être heureux (2012), La nuit en vérité (2013), J’aimais mieux quand c’était toi (2015) et deux pièces de théâtre Une séparation (2014) et Un autre que moi (2016).

«Où cours-tu William…» Denis Jeambar

infos, News, press

L’ÉCRITURE PEUT-ELLE SAUVER UN HOMME ?
 
Dans un Paris plus que jamais miroir aux vanités, l’extrême droite est sur le point de remporter les élections.
William Kenfcet, journaliste à l’indépendance farouche, sent que le pire va advenir.
Il l’a écrit et fait savoir.
Est-ce pour cela qu’un soir il se fait salement agresser devant les grilles du jardin du Luxembourg ?
Et que, voulant le sauver, un jeune couple est assassiné ?
Quand William se réveille à l’hôpital, il s’effondre. Écrasé par son histoire familiale, rongé par ses démons et par l’âge qui avance, il décide de partir à New York sur la tombe du jeune homme mort pour le secourir.
Un matin, dans le journal, il découvre l’histoire de Harvey Miller, un homme que le déclassement social a transformé en monstre — il a tué sa femme et ses quatre enfants — et qui vomit la morale de la société américaine.
Cette histoire, William s’en empare, et le livre qu’il se met à écrire lui permettra de creuser ses propres zones d’ombre.

Roman gigogne, noir comme l’encre, où se mêlent les destins de ces personnages en fuite, Où cours-tu William… est aussi un polar politique, une réflexion sur la filiation, la transmission, et le pouvoir de la littérature.

«Nuits d’angoisse T2» Pierre Bellemare

infos, People

La 25e enquête du commissaire Brunetti et son premier cold case !

Au cœur de la nuit vénitienne, une adolescente tombe du haut du pont San Boldo dans un des canaux de la ville.

Incapable de nager, elle manque de se noyer quand un passant, quoique fortement alcoolisé, parvient à la sauver.

Cependant, elle ne sort pas indemne de sa chute, souffrant de dommages cérébraux irréversibles qui la condamnent à garder à tout jamais l’esprit d’une enfant.

Quinze ans ont passé lorsque, à l’occasion d’un gala de charité, Brunetti rencontre une riche et aristocratique mécène, qui s’avère être la grand-mère de la victime et lui demande à présent d’enquêter sur le drame.

Le commissaire hésite d’abord, car si c’était un crime, il y a désormais prescription.

L’homme saoul qui a sorti la jeune fille des flots a en effet déclaré à l’époque avoir vu quelqu’un la pousser, or dès le lendemain, il ne se souvenait plus de rien.

Mais guidé par la curiosité, la compassion et la volonté d’aider une dame âgée minée par la culpabilité, et qui se trouve être également la meilleure amie de sa belle-mère, Brunetti finit par accepter l’affaire.

Un cas qui s’avère rapidement des plus troublants…

Avec en filigrane l’évocation des préoccupations propres à la vie vénitienne tels que la conservation du patrimoine, le logement ou encore l’accueil des immigrants, Minuit sur le canal San Boldo est un fantastique roman, le 25e volet des internationalement célèbres enquêtes du commissaire Brunetti.

«Encore vivant» Pierre Souchon

infos, News, People, press

 

Alors qu’il vient de se marier avec une jeune femme de la grande bourgeoisie, l’auteur, bipolaire en grave crise maniaco-dépressive, est emmené en hôpital psychiatrique.

Enfermé une nouvelle fois, il nous plonge au coeur de l’humanité de chacun, et son regard se porte avec la même acuité sur les internés, sur le monde paysan dont il est issu ou sur le milieu de la grande bourgeoisie auquel il se frotte.

Il est rare de lire des pages aussi fortes sur la maladie psychiatrique, vue de l’intérieur de celui qui la vit.

Ce récit autographique est le premier livre publié par Pierre Souchon, journaliste au Monde diplomatique et à L’Humanité.

«L’INSOUMISE DE LA PORTE» DE FLANDRE Fouad LAROUI

infos

 

Chaque après-midi, Fatima quitte Molenbeek vêtue de noir et d’un hijab, se dirige à pied vers la Porte de Flandre, franchit le canal, se faufile discrètement dans un immeuble et en ressort habillée à l’occidentale, robe légère et cheveux au vent.

Puis, toujours en flânant, elle rejoint le quartier malfamé de l’Alhambra ou Dieu sait quel démon l’attire…

Depuis plusieurs semaines, cet étrange rituel se répète inlassablement.

Jusqu’au jour ou Fawzi, un voisin inquisiteur et secrètement amoureux, décide de suivre Fatima…

Teinté d’un humour féroce, ce nouveau roman de Fouad Laroui décrit les métamorphoses d’une femme bien décidée à se jouer des préceptes comme des étiquettes.

Tandis que tous les stigmates et les fantasmes glissent sur son corps, Fatima, elle, n’aspire qu’à une seule chose : la liberté.

«Le châle de Marie Curie» Deborah LEVY-BERTHERAT

infos

 

Deux femmes partagent, le temps d’une nuit, une chambre d’hôpital.

L’une est kabyle et musulmane, l’autre française et  juive : tout les sépare sauf leurs cancers, qui sont les mêmes.

Au cours de la nuit, par les paroles et les silences, le passage des soignants et des proches, elles vont se découvrir, se rencontrer. 

Leurs histoires se tissent, leurs fantômes se croisent, comme celui de Marie Curie, qui hante l’hôpital. 

Est-on assez nu dans la maladie, assez dépouillé de tous ses masques, pour atteindre, au fond de soi-même et de l’autre, un noyau commun d’humanité ?

 

« Rédemption» vanessa RONAN

infos

 

À sa sortie de prison, Jasper est accueilli par sa soeur et ses deux jeunes nièces.

Est-il vraiment un monstre ?

Mérite-t-il le pardon de la petite ville du Texas qui fut la sienne ? 

Premier roman d’une jeune auteure américaine installée en Irlande, Rédemption est resté plusieurs semaines en tête des best-sellers outre-Manche.

Roman noir sous tension, ce texte installe dès les premières pages une atmosphère hypnotique, révélant la part d’ombre de la nature humaine. 

 

Les gens de bonne volonté

Chroniques, infos

Les gens de bonne volonté ;

Il y en a ;

Ils sont nombreux, nombreuses ;

Ils ont un grand cœur ;

Une belle âme ;

Ils sont gentils ;

Oui, il et elle sont gentils.

 

Les gens de bonne volonté ;

D‘Allemagne ;

D’Espagne ;

D’Italie ;

De Norvège ;

De Suède ;

De Belgique : Bruxelles, Bruxelles, Bruxelles ;

Dans les villes et villages de France ;

D’outre-mer et de métropole : Angoulême, Angoulême, Angoulême ;

 

Les gens de bonne volonté ;

Ces gens qui ont le bon goût de l’autre ;

Écoutent et respectent la part humaine de chacun ;

Donnent de leur temps sans compter ;

Se soucient des personnes ;

 

Les gens de bonne volonté ;

Dans les rues de Lima ;

Quito ;

Salvador de Bahia ;

Port-au-Prince ;

Maputo ;

Yaoundé ;

Phnom Penh ;

Varanasi ;

Tokyo ;

 

Les gens de bonne volonté ;

Ici ;

Et ;

Ailleurs ;

Hier ;

Et ;

Aujourd’hui ;

Demain aussi ;

Dans leurs cœurs ;

Dans leurs vies ;

C’est « L’humain d’abord » ;

L’humain d’abord, l’humain d’abord ; 

 

love-1139048_1280

«Confidences à huis clos » de Maddy Kalo

infos

confidences a huis clos

Bouton-Acheter-FR

« Mes chéris, cette histoire est un peu la vôtre puisque vous en subissez encore les affres.

Il faut vous l’approprier, puiser en elle pour colmater vos brèches.

Chercher une forme de résilience et pardonner pour renaître.

Avoir ce courage est une opportunité que vous vous octroierez… ».

Tout se déroule en Normandie à Saint Renard.

Chloé et Hugo font table rase du passé et s’inventent une nouvelle vie.

Mais très vite, les choses prennent une tournure inattendue.

Un voisin s’incruste.

Un cadavre émerge.

La police s’en mêle. 

Chloé voulait pourtant ce qu’il y a de mieux pour ses enfants mais le destin, sa démesure (vraiment ?) et ses mauvais choix ont des conséquences désastreuses et plongent la famille dans le désarroi.

Dans une longue lettre, qu’elle rédige en prison, elle va tenter d’expliquer à ses enfants pourquoi elle croit avoir failli et pourquoi il est si important qu’ils lui pardonnent. 

Avec son troisième roman, Maddy Kalo nous plonge dans le coeur de ses réflexions.

Parfois douloureuses, parfois empreintes d’espérance mais jamais neutres ou dépourvues de poésie.

C’est le récit d’un amour, l’éloge d’une passion, et la quête d’une sérénité devenue indispensable.

Criminologue et enseignante, Maddy Kalo bouscule, percute mais trouve le ton juste pour parler des thèmes humains les plus fondamentaux. 

amazon1

Je suis le dernier Juif debout | Michael SIMON

infos, People

je suis le dernier juif debout.inddamazon1

 

Le Rêve américain pourrait être incarné par le lieutenant Dan Reles : il dirige la brigade criminelle d’Austin au Texas, il vit avec Rachel, une belle femme dont il est amoureux, il a un petit garçon de cinq ans.

Bien sûr, le rêve a sa face cachée.

Rachel a sombré dans la dépression et l’alcoolisme, Dan n’a pas le temps de se consacrer à sa famille et il est toujours hanté par son passé.

Un passé qui resurgit brutalement dans sa vie quand, à l’approche de Noël, son père Ben débarque après vingt ans d’absence.

Depuis l’enfance de Dan, ce père a posé un problème : comment expliquer aux camarades de classe que son père est chauffeur pour la mafia ?

Servi par des dialogues brillants, ce livre justifie pleinement le jugement d’Ellroy : le style de Simon est aussi fascinant que ses personnages.

Acteur et auteur dramatique, Michael Simon a fait son entrée dans le monde du roman noir avec la série des « Chroniques du Texas » dont le héros est le lieutenant Dan Reles.

 

amazon1

«Miami Purity» de Vicki Hendricks

infos, People

Sherri mène sa vie au jour le jour, au rythme de ses rencontres, au milieu des vapeurs d’alcool et de l’excitation des hommes, dans les boîtes où elle fait du strip-tease.

Mais, à 36 ans, elle est bien décidée à « s’extirper de la pénombre des bars et à conquérir la lumière du jour ».

La vie l’oblige brutalement à tourner la page : elle vient de tuer son amant et, même si elle était soûle, même si le type était une brute, il vaut mieux se faire oublier.

Lorsqu’elle tombe en arrêt devant le « Miami Purity », un pressing qui recherche une employée, Sherri se dit que c’est un clin d’oeil du destin.

En franchissant le seuil du magasin, elle ne sait pas encore qu’elle va plonger dans un univers de folie, de perversité et de cruauté.

Dans la chaleur étouffante, le tintamarre des machines et l’odeur écoeurante des solvants, la vie de Sherri va prendre un tour franchement noir…

«T’aimer, encore… » de Federico Moccia

infos

taimer encore

Bouton-Acheter-FR

Peut-on aimer encore, comme si c’était la première fois  ?
 
Beau gosse au cœur tendre, le coup de poing facile, l’âme rebelle, Stefano était une légende vivante aux yeux de sa bande de copains romains.
Mais c’était il y a dix ans…
Aujourd’hui, le jeune homme est rentré dans le rang, devenu producteur de télévision à succès, il va se marier et avoir un enfant.

Sa vie semble toute tracée.

Jusqu’au jour où par hasard, lors d’une exposition à la Villa Medicis, il croise le chemin de Babi, la femme qui a été son premier amour.
Cette rencontre fait voler en éclats toutes ses certitudes.

Est-il vraiment heureux  ?

Babi n’est-elle qu’un souvenir agréable ou un feu que le temps n’a pas réussi à éteindre  ?
Et lorsqu’elle lui révèle un secret issu de leur passé, Stefano va devoir faire un choix.
La vie réserve toujours de ces surprises qui la rendent si belle…
amazon1
  

 

Ce monde de fric où

Chroniques, infos, News

wallet-2292428_640

 

Ce monde de fric où le pauvre est appelé « clandestin » ou « migrant » ;

Ce monde de fric où les gens sont capables de refuser l’appartenance humaine à une personne qui n’a pas le sou ;

Ce monde de fric où il y a des gens qui parlent de sauver la planète à coup de milliards alors qu’ils n’arrivent même pas à éradiquer la famine qui lamine les populations au Soudan et ailleurs ;

Ce monde de fric où certains riches se croient supérieurs aux pauvres ;

Ce monde de fric où les gens rêvent d’être riches, où tout le monde veut s’empiffrer, et s’empiffrer tout seul;

Ce monde de fric où dans la mémoire collective, il est clair que chacun a intégré l’idée selon laquelle réussir sa vie voudrait dire être riche ;

Ce monde de fric où réussir sa vie n’est réservé qu’aux riches ;

Ce monde de fric où seuls ceux qui en possèdent ont le droit de voyager partout dans le monde ;

Ce monde de fric où on veut faire croire aux gens que la modernité serait de travailler sans jamais s’arrêter, sans durée légale du temps de travail ;

Ce monde de fric où la culture n’est réservée qu’aux riches ;

Ce monde de fric où les milliardaires sont des rois pendant qu’il y a des gens qui meurent de faim et de soif tous les jours ;

Ce monde de fric où il n’est pas possible d’imaginer que l’on peut réussir sa vie sans forcément être riche ;

Ce monde de fric où les guerres de fric tuent des innocents ;

Ce monde de fric où le riche a fini par convaincre le moins riche que le problème, c’est le pauvre.

amazon1

«Marie-Tempête» de Janine Boissard

infos

«Marie-Tempête» de Janine Boissard

Bouton-Acheter-FR

Une intrigue contemporaine, un magnifique portrait de femme.  

On n’est pas marin si on n’est pas sauveteur : une nuit d’automne, au large de Kersaingilles, petit port breton, un pêcheur est emporté par une lame en secourant un plaisancier.

C’est ainsi qu’à l’aube, Marie Delaunay apprend qu’elle a perdu son Pierre. 

Marie a trente-neuf ans, deux enfants, une modeste maison et des traites à rembourser. Pour la mémoire de Pierre, pour sauver La Sonate, son chalutier, elle décide de prendre la relève. 

Une femme patron, pêcheur avec deux marins sous ses ordres, on n’avait jamais vu ça.

Marie aura d’abord tout le port contre elle sans compter ses enfants qui voudraient la garder à la maison.  

Et la tempête n’en a pas fini avec Marie…

Un secret surgi du passé bouleverse sa nouvelle vie.

 

Un mot de l’éditeur

Une série diffusée sur France 2.
Réalisée par Denis Malleval avec Anne Jacquemin dans le rôle de Marie.

 

Quatrième de couverture

 » On n’est pas marin si on n’est pas sauveteur  » : une nuit d’automne, au large de Kersaingilles, petit port breton, un pêcheur est emporté par une lame en secourant un plaisancier.
C’est ainsi qu’à l’aube Marie Delaunay apprend qu’elle a perdu son Pierre. 
Marie a trente-neuf ans, deux enfants adolescents, une modeste maison et des traites à rembourser.
Alors, pour la mémoire de Pierre, pour sauver La Sonate, son chalutier, elle décide de prendre la relève.
Une femme patron pêcheur, avec deux marins sous ses ordres, on n’avait jamais vu ça…
Marie aura d’abord tout le port contre elle, sans compter ses enfants qui voudraient la garder à la maison.
Son courage, sa ténacité la feront peu à peu accepter de tous.
Hormis de ce jeune pêcheur qui la poursuit de sa haine : pourquoi ?
Et la tempête n’en a pas fini avec Marie…
Un secret surgi du passé bouleverse sa nouvelle vie.
Marie manque de sombrer, tout abandonner.
Où puiser encore la force de lutter ?
Peut-être dans l’amour, retrouvé en la personne de Yann ?
Belle et indépendante, mère tendre, cœur passionné, Marie-Tempête est une femme d’aujourd’hui, qui mène de front travail, enfants, amours, et prend encore le temps de se battre pour ses amis.  

Biographie de l’auteur

Janine Boissard commence à écrire sous le pseudonyme de Janine Oriano.

Puis c’est sous son vrai nom qu’elle publie le premier tome de L’Esprit de famille qui la révélera au grand public et qui sera adapté à la télévision.

Elle enchaîne avec succès toutes les aventures des personnages de L’Esprit de famille : L’avenir de Bernadette, Claire et le bonheur, Moi, Pauline… 

Depuis, elle écrit régulièrement et chacun de ses titres est un best- seller (La Maison des enfants, Histoire d’amour, Une femme en blanc publiés en Editions Retrouvées).

amazon1

«Les produits naturels pour entretenir votre maison» de Tania Gwendel

infos

Les produits naturels pour entretenir votre maison

Bouton-Acheter-FR

Les produits d’entretien ont envahi nos cuisines, salle de bains, w.c. et autres lieux de vie.

Or, la majorité de ces produits industriels qui coûtent cher à l’achat nuisent parfois sur la santé et polluent abondamment.

L’auteur de ce livre nous prouve qu’il existe pourtant des solutions nombreuses, peu coûteuses, faciles à utiliser et qui respectent l’environnement.

Pour le nettoyage de la cuisine à la salle de bains, des chambres au salon, quantité de produits naturels que vous possédez chez vous pour la plupart, vous tendent les bras.

Il ne tient qu’à vous de les utiliser à bon escient.

La lecture de ce livre va vous faire découvrir une mine de possibilités pour nettoyer vitres, vaisselle, linge, carrelages, moquettes, meubles… désinfecter, détacher, déboucher la tuyauterie, récurer…

Des dizaines et des dizaines d’idées pour le plus grand bien de la famille et de votre porte-monnaie.

amazon1

«Deux» Adrienne M.

infos

«Deux» Adrienne M

Bouton-Acheter-FR

Deux vies, un homme et une femme, ayant tous deux une seconde chance de changer leur vie et trouver le bonheur et l’amour.

Victoria, jeune carriériste dans la trentaine, est épuisée par le travail et l’ambition.

Blessée et traumatisée par une explosion, son corps a atteint ses limites et elle sombre dans la dépression.

Son hospitalisation, mais surtout la rencontre d’un médecin attentif à sa détresse, lui permettront de vivre des sentiments inattendus et de porter un regard nouveau sur sa vie et son avenir.

Mais arrivent des épreuves et, à travers elles, elle découvre sa force intérieure et le lourd secret de son enfance.

Philippe, médecin généraliste travaillant en psychiatrie, est bouleversé par les émotions qui l’habitent à la suite de la rencontre d’une jeune patiente dont l’histoire le touche particulièrement.

Il tente de garder le cap et de se consacrer à sa famille.

C’est à travers son fils et leurs épreuves familiales qu’il comprend les barrières qu’il s’est lui-même construites afin de s’en libérer.

amazon1

«Trois femmes blessées» de Barbara TAYLOR BRADFORD

infos

femmes blesses

Bouton-Acheter-FR

En amour comme en amitié, on croit connaître l’autre sur le bout des doigts… jusqu’au jour où tout bascule.

Trois novellas de Barbara Taylor Bradford réunies pour l’été. 

Sasha, Pauline et Julia vont tout tenter pour sauver leur meilleure amie des griffes de son amant, un homme tout aussi charmant et puissant qu’il est vicieux et manipulateur. 

De retour de vacances, Margo découvre qu’elle est ruinée, son mari ayant vidé tous leurs comptes ; elle enquête sur lui et découvre sa véritable identité et se met ainsi en danger de mort. 

Fiona et Hayley sont deux amies inséparables, jusqu’au jour où Fiona se met en couple avec le seul homme qu’elle ne pouvait aimer : l’ami d’enfance d’Hayley.

Les combats peuvent commencer.

amazon1

«Les 4 clefs du Zen» de Jean-Marc Baudat

infos

Les 4 clefs du Zen

Bouton-Acheter-FR

Voici une méthode simple, naturelle et originale sur l’art de méditer.

Elle développe la philosophie personnelle du fondateur du zen exprimée au travers d’un poème de 4 vers : Les autres sont révoltés, je reste immobile !

Saisi par les désirs, je me tiens juste droit !

Face au conseil des sages je me tiens tranquille !

En fait je ne bouge que sur ma propre voie !

La méthode repose donc sur 2 principes basiques simples que sont l’immobilisation et l’action : la posture sereine, puis l’action qui en résulte est guidée par le coeur.

Vous y découvrirez comment connecter le zen à notre vie actuelle.

Les messages de paix, très pratiques, guideront vos propres méditations.

Retrouver son coeur d’enfant, et voir la poésie de notre monde.

 

amazon1

Chronique. Une histoire de Lègbâ

Chroniques, infos

©michel tagne foko

 

 

 

 

 

 

Chronique. Une histoire de Lègbâ

Il y a peu, à Angoulême, lors d’une conversation autour de bonnes bières avec des ami.e.s brésilien.ne.s et autres nationalités, je parlais de « Shi Mangan », le dieu du tonnerre dans la partie haute du pays bamiléké au Cameroun. C’est lors de ce genre de causerie qu’on apprend à connaitre d’autres peuples sans nécessairement parcourir des kilomètres pour voir de nos yeux. Quelques jours plus tard, l’écrivain Dany Laferrière fait son entrée en tant qu’immortel à l’Académie française. À cette occasion, il décide d’inscrire sur son épée l’insigne du dieu Lègbâ. Je décide dès lors d’en apprendre un peu plus sur ce dieu qui fascine tant le nouvel académicien. Je commande plusieurs livres sur le sujet. Je me documente. Il y a comme un goût d’inachevé dans les œuvres que je possède. Je prends donc une décision : aller au plus près des gens qui connaissent Lêgba. J’avais le choix entre deux destinations, deux pays : Haïti ou le Bénin. Haïti, ce n’était pas mal comme idée surtout que j’adore Port-au-Prince et le goût des gens qui y sont. Mais j’ai quand même préféré le Bénin parce qu’il se dit que c’est la « terre-mère » du vaudou, même si j’ai souvent passé mon temps à défendre une autre thèse…

Cotonou. Quartier Agla. Nous sommes samedi. C’est la fête dans les grands carrefours inondés de bars. C’est aussi la fête dans une église évangélique qui se trouve juste au pied de notre immeuble. Oui, à Cotonou, les petites buvettes et les églises prospèrent très bien. Il y a quelqu’un qui m’a dit que cela s’appelle : « le développement trois point zéro ». Il a continué en disant : « si on devenait comme Abidjan, ça ne serait déjà pas mal dans le processus. Il paraît que là-bas les gens passent leur temps à danser le coupé-décalé ». Il y a une autre personne qui dit : « il faut bien qu’il y ait un endroit pour que nous puissions dépenser notre argent. Sinon ça servirait à quoi d’en gagner ? » Un monsieur adossé à sa voiture me dit : « Viens plutôt prendre une bière au lieu de faire ton intéressant. Le journalisme est ce genre de métier qui ne nourrit pas son homme ». Puis, il y a eu cette personne qui a dit : « ‘’Mahou’’, c’est dieu, et dieu c’est la vie. Sans vie, tu ne vis pas ! » « On n’a pas l’argent pour aller donner aux féticheurs, alors on va à l’église parce qu’ici au moins c’est gratuit ». « Donne ta vie à Jésus et tu seras sauvé » …

Je décide de rentrer à l’appartement. J’ai un rendez-vous tôt le matin dans un petit bled en banlieue de Cotonou. Je dois rencontrer un féticheur pour qu’il me parle de Lègbâ. Mais pour l’instant, je me vautre dans le canapé en cuir et j’écoute le nouvel album de Brigitte Fontaine, ma chanteuse préférée. C’est le seul CD qui m’accompagne dans ce séjour. Et là, il y a cet air. Il y a ce timbre de voix que j’adore. Il y a ce côté rebelle qui ressort de plus belle. Je déguste, je déguste, je déguste cette chanson : « Au diable dieu. Au diable dieu. Au diable dieu, ce vieux mafieux, roi des picots, secte d’escrocs, de collabos, de niqueurs d’ados. Brûleur de vierge, lécheur de cierge… » Ça me fait du bien. Je ris et je m’endors…

À l’aube, après quelques minutes en voiture, on prend des ruelles étroites. Il y a beaucoup de gens. Des dames galantes en pleines négociations avec leurs clients. Il y a aussi des malades, etc. Nous sommes tous dans une ruelle à attendre. Le féticheur dort encore. Je m’incruste dans une conversation. Je dis : « ça ne vous gêne pas de voir la prostitution à côté d’un lieu de fétiches ? » Vu la grimace qu’ils ont faite, j’ai tout de suite compris que je venais de faire une gaffe. Il y a quelqu’un qui a dit : « ce n’est pas de la prostitution qu’elles sont en train de pratiquer. La prostitution c’est quelque chose de mauvais. Ici, ce sont les vendeuses de haricots. Ce n’est pas pareil ! » Je décide de me taire. Ils se taisent aussi. Ça chuchote. Ça chuchote. Et tout à un coup, il n’y a plus de racolage…

Voilà que se termine mon entretien avec le féticheur. J’ai eu les éléments que je cherchais. Il a été précis et efficace. Je suis tout content. Je me décide maintenant à lui poser la question qui fâche. La même que j’ai posée à ses patients. Il me dit : « Si tu vas à Ouidah, tu verras une église catholique en face du temple des pythons, cela veut bien dire qu’on est tolérants envers les autres. Les autres ne sont pourtant pas tolérants envers nous. Ils passent leurs temps à dire aux gens que nous sommes des diables » …

Nous sommes en fin d’après-midi. Je suis au bar. Je fais des commentaires. Je m’abreuve de bonnes bières. On refait le portrait du président de la République et des politiques. Je ris. Ça rit. On rit. On est contents. Tout va bien. Chacun a réussi à oublier les peines et les soucis du quotidien. Le monde n’est que bonheur. Et le soir venu, on décide tous d’aller danser à l’église. Oui, chez les évangélistes en Afrique et ailleurs, on danse beaucoup et tout le monde est content !

La salle est pleine à craquer. C’est écrit sur une banderole : « Aujourd’hui, jour de délivrance, ta vie va changer. Jésus-Christ t’aime ! » On danse. L’orchestre est génialissime. On est tous contents. Et puis, tout change. L’atmosphère devient funèbre. Il y a le pasteur qui prend la parole et dit : « au nom de Jésus de Nazareth, vous êtes bénis. Que son sang puissant coupe la tête de tous vos ennemis ». Les gens ont dit en chœur : « amen ». Je me dis que c’est juste une métaphore absurde, ce genre de chose qu’on dit pour blaguer. Certains se mettent à crier, tombent en transe, se roulent par terre. Ça prend une forme délirante. Les musiciens jouent la musique de manière absolue. Ça hurle. Etc. Voyant ce pasteur envahi de colère noire, je comprends qu’il est très sérieux dans ce qu’il dit. Je refuse de participer à une sorte d’appel au meurtre ou à un porno linguistique. Estomaqué, je décide donc de m’en aller au plus vite…

En partant, dans un brouhaha despotique, voici ce que j’entends des prières des fidèles : « Oh ! Jéhovah, je t’en supplie, brûle mon ennemi » ; « Jésus-Christ, coupe la tête de mes ennemis afin qu’ils me laissent prospérer dans ma vie » ; « seigneur dieu, prends le contrôle de ma vie, sauve-moi » ; « Écrase mes ennemis. Rends-les handicapés » ; « J’invoque le feu, le feu sur le diable » ; « tue tous ceux qui me veulent du mal » ; « Viens être mon gardien, je t’en supplie », « soigne ma maladie », etc.

«Ceux qui ont tout pour réussir» de Jennifer Echols

infos

«Ceux qui ont tout pour réussir» de Jennifer Echols

Bouton-Acheter-FR

Kaye a tout prévu : elle ira à l’université de Columbia puis se lancera dans une carrière dans la banque et se mariera avec Aidan, son petit ami.
Tout ce qu’elle a accompli jusqu’ici – déléguée de classe, sport, excellentes notes – lui permet d’assurer son avenir.
Sawyer, lui, est un cas désespéré.
Sortir en soirée est son activité préférée, et les cours n’ont jamais été sa priorité…
Impossible de trouver plus opposés que Kaye et Sawyer.
Pourtant, l’univers – et leurs amis – semble les pousser l’un vers l’autre…
S’ils formaient un couple, auraient-ils une chance de réussir ?
Ou serait-ce la plus grosse erreur de leur vie ?

 

Biographie de l’auteur

Jennifer Echols est une auteure américaine de romance ado.
Elle a été éditrice, correctrice et professeur avant de devenir auteure à plein temps.
Elle vit en Alabama avec son mari et son fils.
Elle nous offre aussi bien des comédies romantiques que des drames plus intenses.
Ses ouvrages ont été nominés pour le National Readers’s Choice Award, le RITA, le Book Buyer’s Best, l’American Library Association, le Goodreads Choice Award.
Elle est donc une auteure chevronnée.
amazon1

«Fille du Père et Mère de la Fille» de Sanda Budis

infos

Fille du Père et Mère de la Fille

Bouton-Acheter-FR

«Fille du Père et Mère de la Fille» de Sanda Budis

Coup de cœur pour une jeune auteure roumaine de 90 ans. 
Le titre se réfère à la notoriété du père de l’auteure, le général Alexandre (Sandi) Budiș, écrivain, diplomate, stratège et professeur à l’Académie Militaire Roumaine, ainsi qu’à celle de sa fille, connue pour avoir mis sur pieds la Fondation Soros pour une Société Ouverte en Roumanie après 1989 ; activiste civique, elle est devenue ensuite conseillère du président de la Roumanie Emil Constantinescu. 
 

Le lecteur est rapidement séduit par le style vif et plein d’esprit de cette architecte courageuse, voire téméraire.

La vie mouvementée de cette famille d’intellectuels se mélange avec l’Histoire pour offrir une fresque perspicace et souvent drôle de la Roumanie de l’entre-deux guerres à aujourd’hui.

L’auteure brosse le portrait de ses proches avec tant d’humanité et de justesse que le lecteur a rapidement l’impression de faire partie de la famille.

amazon1

«Une femme de la terre» de Monique Pieri

infos

«Une femme de la terre» de Monique Pieri

Bouton-Acheter-FR

«Une femme de la terre – L’incroyable odyssée d’une paysanne entre l’Europe et les Amériques» de Monique Pieri

Un parcours peu commun d’une aventurière hors pair, qui aime avant tout les bêtes et ne supporte pas la routine.

Pour Lily, la vie est un éternel voyage et le récit de son parcours nous dépayse tout en nous cultivant.

Une approche sensible et intelligente qui nous pousse à questionner notre rapport au monde et à la terre.

Une pionnière de l’économie durable et de l’agriculture biologique. 

Ce livre raconte le parcours extraordinaire de Lily, une femme qui aime cultiver la terre et s’entourer d’animaux, et ne supporte pas la routine. 

Après une première immigration et treize années passés au Québec, Lily s’embarque dans une nouvelle aventure : construire une ferme en Uruguay.

Accompagnée de son fils, Alain, elle se lance le défi de bâtir un campo et d’apprendre une nouvelle langue.

Pendant cinq ans, un travail acharné leur permet de survivre sous la chaleur de l’hémisphère sud. 

Puis Lily décide de partir à la découverte d’une France riche en nature et en patrimoine.

Elle se spécialise dans l’élevage de bœufs charolais au cœur de la Loire.

Conquise par la diversité du pays, Lily poursuit son immersion dans le Lot puis en Dordogne. 

La paysanne a alors 75 ans et sa fille, Monique, pense qu’elle a enfin déménagé pour la dernière fois.

C’est mal la connaître.

Cette incroyable force de la nature prolonge son voyage avec une nouvelle escale au Canada, de l’est, cette fois. 

Ce n’est qu’à l’âge de 82 ans que cette héroïne atypique revient en Suisse retrouver sa terre natale.

Son histoire, en partie chronique familiale et également témoignage de femme entreprenante, fait suite au succès d’un premier livre,  Un aller simple pour le Québec, paru en 2004.

Lily transmet une approche de la vie à la fois sensible, courageuse et inspirante. À sa façon, elle est une pionnière dans plusieurs domaines et une véritable aventurière.

amazon1

«Les lendemains avaient un goût de miel» de Marlène Schiappa

infos

Marlène Schiappa

Bouton-Acheter-FR

 

«Les lendemains avaient un goût de miel» de Marlène Schiappa

Le nouveau roman de l’auteur du blog Maman travaille.

De retour de Milan où elle a réglé avec ses filles et ses deux soeurs la succession de leur arrière-grand-mère, Justine ne comprend pas.

Alors que toute la famille croule sous le luxe, héritant de demeures magnifiques ou d’oeuvres d’art inestimables, elle-même reçoit uniquement une vieille boîte en carton remplie de babioles et un carnet abîmé…

Elle plonge alors dans le passé de « Jolie Rose », de son enfance à la fin du XIXe siècle à ses fiançailles avec un diplomate italien dont elle conserve précieusement la photo, en passant par le difficile retour des soldats en 1918…

Les confidences posthumes de l’aïeule font étrangement écho à la propre vie de Justine.

Mais quel message Jolie Rose veut-elle lui transmettre ?

Pourquoi une certaine ritournelle revient-elle sans cesse dans les lettres ?

Et qui est ce mystérieux Lorenzo ?

UN HYMNE BOULEVERSANT AUX FEMMES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI.

« En finir avec la sous-respiration. Libérez votre souffle pour vivre en santé : la coach-respiration» de Jean-Marie Defossez

infos

En finir avec la sous-respiration Libérez votre souffle pour vivre en santé la coach respiration

Bouton-Acheter-FR

« En finir avec la sous-respiration. Libérez votre souffle pour vivre en santé : la coach-respiration» de Jean-Marie Defossez

La respiration est une activité naturelle du corps humain étroitement liée à l’état de stress intérieur.

Or, certaines manières spontanées de respirer se révèlent nocives pour la santé.

Lorsqu’une contrariété, une situation stressante ou une tension intérieure surgit en vous, que votre organisme se croit agressé, une sous-respiration visible et préjudiciable s’installe.

Inversement, lorsque votre organisme est serein, votre système nerveux vous place en état de respiration libre.

En prenant conscience, de ces différences respiratoires, vous apprendrez à libérer votre souffle puis à adopter consciemment une respiration plus libre, entière et profonde.

Ce livre, passant de la théorie à la pratique, se veut être un véritable coach-respiratoire, vous proposant de découvrir les effets de la sous-respiration sur votre organisme et de pratiquer au quotidien des exercices pour y échapper.

Une bouffée d’air frais pour une espérance de vie prolongée !

«Sources pour l’histoire des populations juives et du judaïsme en Belgique (19e-21e siècles)» de Gertjan Desmet, Pascale Falek-Alhadeff, Pierre-Alain Tallier

infos

Sources pour l'histoire des populations juives et du judaïsme en Belgique

Bouton-Acheter-FR

«Sources pour l’histoire des populations juives et du judaïsme en Belgique (19e-21e siècles)» de Gertjan Desmet, Pascale Falek-Alhadeff, Pierre-Alain Tallier

Les sources relatives au judaïsme et aux populations juives établies en Belgique sont innombrables.

Elles sont malheureusement mal connues et éparpillées entre un grand nombre d’institutions tant publiques que de droit privé.

Le Guide des archives relatives à l’histoire du judaïsme et des populations juives en Belgique, 19e-21e siècles comble enfin cette lacune et propose près de 1000 notices sur les fonds d’archives disponibles.

Ce faisant, cet outil incontournable concrétise une quadruple volonté en lien avec les missions des Archives de l’Etat :

• participer au devoir de mémoire ;

• offrir un apport fondamental en matière de recherche scientifique stricto-sensu et faire connaître aux chercheurs patentés ou occasionnels, belges et étrangers, l’ensemble des sources disponibles relatives aux aspects politiques, économiques, culturels, sociaux et environnementaux de la présence de la communauté juive en Belgique (histoire des migrations, des migrants et de leur implantation dans les tissus urbain et socio-économique notamment) ;

• proposer des pistes pour les recherches sur l’histoire des familles et la généalogie ;

• valoriser le patrimoine archivistique.

amazon1

«Transforme ta peur » Anselm Grün

infos

Transforme ta peur

Bouton-Acheter-FR

«Transforme ta peur » Anselm Grün

La peur est une force.

Elle peut nous empêcher de vivre, comme elle peut nous faire avancer.

La refouler ne mène à rien.

Mais, transformée, elle devient pour nous source de vie, de véracité, de clarté et de vigilance.

Avec un regard lucide et bienveillant, Anselm Grün nous indique où puiser du courage, comment ouvrir notre coeur et trouver une énergie nouvelle.

Pour mener sa réflexion, l’auteur se concentre principalement sur les Évangiles de Matthieu et de Luc, chez qui le thème de la peur est particulièrement important, et qui décrivent Jésus comme le rédempteur de nos angoisses.

Le sujet est récurrent dans les textes bibliques, notamment dans les psaumes et chez les prophètes.

Méditer la relation de Jésus à la peur peut aider chacun d’entre nous à avancer en vérité.

amazon1

« Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment) » de Frédéric Lenoir

infos

« Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment) » de Frédéric Lenoiramazon1

Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment)

« Nous assistons probablement, et je le souhaite de tout coeur, au passage à un stade éthique supérieur où la pensée humaniste s’émancipe de son cadre anthropocentrique pour s’étendre à tous les êtres sensibles qui peuplent la Terre.
Dès lors, faire preuve d’“humanité” ne signifie plus simplement respecter les autres êtres humains, mais tout être vivant, selon son degré de sensibilité et de conscience.
La vie s’est exprimée sur Terre à travers une foisonnante diversité.
Puisque l’être humain est aujourd’hui l’espèce la plus consciente et la plus puissante, puisse-t-il utiliser ses forces non plus pour exploiter et détruire ces formes de vie, mais pour les protéger et les servir.
C’est pour moi notre plus belle vocation : protecteurs et serviteurs du monde.
»
Frédéric Lenoir
amazon1

«Geneviève et Pedro» de Philippe Garenne

infos

 

«Geneviève et Pedro» de Philippe Garenne

Bouton-Acheter-FR

«  Dans la rue, un tas de ferraille avec des roues et un moteur, appelé abusivement voiture, était garé.

Derrière le volant, une dame, habillée de noir, les cheveux foncés, coupés courts, au carré, semblait songeuse.

Elle observait la maison avec l’air perplexe d’un adulte qui redécouvre, après plusieurs années, la demeure de son enfance et essaye de redessiner les contours d’une vie passée.

Pedro appela Li.

Elle le rejoignit, se lova contre lui.

– Tu vois cette voiture  ? La nana au volant, elle ne te rappelle rien  ?  »
 
Lazare, l’homme qui roulait à tombeau ouvert, vous connaissez  ?

Dans ce bouquin, c’est tout pareil, sauf que Lazare est une femme, les apôtres, des luziens de mauvaise foi.

La Terre sainte est cubaine et le Saint-Esprit, un génie génétique.

Notre ami Pedro, qui se balade entre l’Aunis, le Pays basque et Cuba va résoudre tous les problèmes, sauf un  !

Avons-nous élu le bon président de la République  ?

 

amazon1

« A coeur pervers» Octavie Delvaux

infos

a coeur pervers Octavie Delvaux

Bouton-Acheter-FR

« A coeur pervers» Octavie Delvaux

Dans le train, une femme belle et sophistiquée en face d’un garçon trop jeune pour savoir qu’il est désirable.

Elle lui écrit, mais quoi ?

Et lira-t-il cette lettre au parfum de soufre ? 

Une femme invitée par son mari au restaurant pour la Saint-Valentin.

Il lui offre un oeuf vibrant télécommandé, elle doit aller aux toilettes, le glisser dans son sexe et revenir tranquillement s’asseoir.

Mais se doute-t-il, qu’en matière de provocation, sa femme est bien plus forte que lui ? 

Il a dit qu’il repasserait demain, qu’elle devait mettre une jupe plissée et l’attendre, qu’il n’aurait pas beaucoup de temps.

Elle l’attend et se prend à rêver…

A-t-elle vraiment besoin de lui ? 

Il voudrait être l' » homme docile  » que cette femme autoritaire recherche par petites annonces.

Mais le peut-il vraiment ?

Malgré sa parfaite soumission au dressage, elle perçoit une résistance… 

Que cherche donc Gwen, en séduisant cet homme d’Église qu’elle a croisé par hasard à Palerme ?

Et pourquoi se frotte-t-elle à lui pour trouver sa jouissance ?

Après tout, c’est un homme. 

Entre Éros et Thanatos, 23 nouvelles puissamment érotiques et féminines par Octavie Delvaux, auteure de  Sex in the Kitchen

«Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard» de Laëtitia Constant

infos

de Laëtitia Constantamazon1

 

À vingt-sept ans, Fauve est une jeune femme dynamique.

Gérante d’un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse.

Elle soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d’équitation responsable aux enfants.

C’est alors qu’une lettre de la mairie vient tout menacer : son terrain vient d’être acheté par une société immobilière qui veut l’expulser.

Non, elle n’a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement !

Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse… pour découvrir que l’homme à la tête du projet n’est autre qu’un odieux personnage, arrogant et coureur, qu’elle a déjà eu le malheur de rencontrer.

Le voici, semble-t-il, décidé à détruire sa vie.

Pour qui se prend-il ?

Fauve ne se laissera pas faire !

Et la guerre est déclarée.

amazon1

Votez pour votre livre d’été

infos

Votez pour votre livre d’été.

C’est le moment de faire un choix. 

Le vote est ouvert.

Les dés sont jetés.  

«Quelques heures à tuer» HEIDI PITLOR

infos

HEIDI PITLOR

Bouton-Acheter-FR

Quand Hannah a rencontré Lovell, elle sortait d’une rupture difficile et cherchait juste “quelqu’un de bien”.

Lui n’avait pas l’intention de passer à côté de la femme de sa vie.

Dix-neuf ans plus tard, mariés et installés dans une banlieue résidentielle de Boston, ils sont presque devenus l’un pour l’autre des étrangers.

Au lendemain d’une dispute, Hannah décide de bousculer sa routine domestique.

Ayant quelques heures devant elle, elle prend sa voiture et part “à l’aventure”.

Sur la plage où elle s’arrête, un homme l’accoste et engage la conversation.

Il l’inquiète autant qu’il la trouble. Depuis combien de temps n’a-t-elle pas ressenti cela ?

À la nuit tombée, Hannah n’est pas rentrée.

Puis les jours passent. Sans nouvelles.

Et l’anxiété grandit.

Essayant de faire bonne figure vis-à-vis des enfants, Lovell est contraint pour la première fois d’examiner la trajectoire de leur couple.

Et tandis qu’il cherche à savoir ce qui a pu arriver à sa femme, nous sont révélés, à travers les yeux d’Hannah, les événements de la journée.

Entremêlant avec virtuosité les misères de la vie conjugale et le mystère entourant une disparition, Heidi Pitlor livre un roman inexorable, émotionnellement complexe, qui hantera le lecteur longtemps après les dernières pages.

«Jamais seul : Ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations» de Marc-André Selosse

infos

et Marc-André Selosse

Bouton-Acheter-FR

 

Nous savons aujourd’hui que les microbes ne doivent plus seulement être associés aux maladies ou à la décomposition.

Au contraire, ils jouent un rôle en tous points essentiel : tous les organismes vivants, végétaux ou animaux, dépendent intimement de microbes qui contribuent à leur nutrition, leur développement, leur immunité ou même leur comportement. Toujours pris dans un réseau d’interactions microbiennes, ces organismes ne sont donc… jamais seuls.

Au fil d’un récit foisonnant d’exemples et plein d’esprit, Marc-André Selosse nous conte cette véritable révolution scientifique.

Détaillant d’abord de nombreuses symbioses qui associent microbes et plantes, il explore les propriétés nouvelles qui en émergent et modifient le fonctionnement de chaque partenaire.

Il décrypte ensuite les extraordinaires adaptations symbiotiques des animaux, qu’ils soient terrestres ou sous-marins.

Il décrit nos propres compagnons microbiens – le microbiote humain – et leurs contributions, omniprésentes et parfois inattendues.

Enfin, il démontre le rôle des symbioses microbiennes au niveau des écosystèmes, de l’évolution de la vie, et des pratiques culturelles et alimentaires qui ont forgé les civilisations.

Destiné à tous les publics, cet ouvrage constitue une mine d’informations pour les naturalistes, les enseignants, les médecins et pharmaciens, les agriculteurs, les amis des animaux et, plus généralement, tous les curieux du vivant.

À l’issue de ce périple dans le monde microbien, le lecteur, émerveillé, ne pourra plus porter le même regard sur notre monde.
 
Professeur du Muséum national d’Histoire naturelle, Marc-André Selosse enseigne dans plusieurs universités en France et à l’étranger.

Ses recherches portent sur les associations à bénéfices mutuels (symbioses) impliquant des champignons, et ses enseignements, sur les microbes, l’écologie et l’évolution.

Il est éditeur de revues scientifiques internationales et d’Espèces, une revue de vulgarisation dédiée aux sciences naturelles.

Il est aussi très actif dans ce domaine par des conférences, vidéos, documentaires et articles.
 

« Marc-André Selosse écrit de façon précise, dense, sans mot inutile, refusant le jargon, dans un style élégant et plein d’humour (…). Cet ouvrage a un mérite supplémentaire, assez rare pour qu’il importe de le signaler : il ne contient jamais rien d’ennuyeux. »

Francis Hallé, extrait de la postface

«Les Mémoires d’un chat» HIRO ARIKAWA

infos

«Les Mémoires d'un chat» HIRO ARIKAWA

Bouton-Acheter-FR

Un chat de gouttière au franc-parler et rompu au langage des humains a pris ses quartiers dans le parking d’un immeuble de Tokyo.

Pour rien au monde il ne troquerait sa liberté contre le confort d’un foyer.

Mais le jour où une voiture le percute, il est contraint d’accepter l’aide de Satoru, un locataire de l’immeuble, qui le soigne, lui attribue un nom – Nana – et lui offre la perspective d’une cohabitation durable.

Cinq ans plus tard, des circonstances imprévues obligent Satoru à se séparer de Nana.

Anxieux de lui trouver un bon maître, il se tourne vers d’anciens camarades d’études, disséminés aux quatre coins du Japon.

Commence alors pour les deux compères une série de voyages et de retrouvailles qui sont pour Nana autant d’occasions de découvrir le passé de Satoru et de nous révéler – à sa manière féline – maints aspects de la société japonaise.

Prenant et surprenant, profond et plein d’humour, Les Mémoires d’un chat est un beau roman sur l’adoption, l’amitié, et la force des liens qui unissent l’homme et l’animal.

«Libérez le médecin qui est en vous» de SAUVEUR BOUKRIS

infos

«Libérez le médecin qui est en vous» de SAUVEUR BOUKRIS

Bouton-Acheter-FR

Soyez l’acteur de votre santé plutôt qu’un objet de la médecine.

La médecine est devenue trop scientifique et technologique.

Elle oublie que, derrière les dogmes, des malades existent, c’est-à-dire des personnes avec leur histoire, leurs croyances, leurs désirs.

Le Dr Sauveur Boukris livre ici une méthode inédite pour retrouver du pouvoir d’agir sur son corps et envisager sa guérison.

Cet ouvrage est libérateur, il va vous faire du bien.

Il va vous permettre de résister aux diktats médicaux en améliorant vos capacités critiques.

De nombreux tests d’évaluation vous apprendront à poser un diagnostic par vous-même pour devenir en quelque sorte votre propre médecin, c’est-à-dire un individu qui prend sa santé en main et non pas seulement une victime qui subit la maladie.

Vous n’êtes pas la maladie.

Vous apprendrez à réécouter votre corps, à prévenir et à mettre en œuvre des stratégies contre la douleur, à faire face à une maladie chronique et surtout à refuser la tyrannie de certains praticiens.

Ce livre souhaite vous accompagner sur le chemin d’une guérison plus rapide, en vous mettant à armes égales avec votre médecin.

«Ne dis rien à papa» de François-Xavier DILLARD

infos

«Ne dis rien à papa» de François-Xavier DILLARDamazon1

L’instinct maternel est l’arme la plus puissante au monde.
Surtout quand on la retourne contre ses propres enfants.  

Quatre jours et quatre nuits se sont écoulés avant que la police ne retrouve la victime dans cette ferme isolée.

Quatre jours et quatre nuits de cauchemars, de douleurs et de souffrances, peuplés de cris et de visons imaginaires en face de ce jardin dans lequel elle a été enterrée vivante. 

Sur un autre continent, loin de cet enfer, Fanny vit avec son mari et leurs jumeaux Victor et Arno.

Leur existence bien réglée serait parfaite si elle ne percevait pas, au travers des affrontements qui éclatent sans cesse entre ses enfants, chez l’un, une propension à la mélancolie et, chez l’autre un véritable penchant pour le mal.

Chaque jour elle se dit qu’elle ne pourra plus supporter une nouvelle crise de violence, ces cris qui la replongent au cœur d’images qu’elle voudrait tant oublier…

À n’importe quel prix… 

Et lorsqu’un nouveau voisin s’installe dans la grande maison, elle souhaite offrir le portrait d’une famille parfaite.

Mais chaque famille a son secret et le sien est le plus terrible qui puisse exister. 

Biographie de l’auteur

François-Xavier Dillard est né à Paris en 1971. Après  Austerlitz 10.5 (Belfond, 2016),  Ne dis rien à papa est son quatrième roman.

amazon1

 

«Je ne crois pas en Dieu, je le vis » de Maurice Zundel

infos

Je ne crois pas en Dieu, je le visamazon1

La spiritualité de Maurice Zundel connaît aujourd’hui un immense retentissement bien au-delà du monde chrétien, dépassant les clivages entre les différentes traditions.

Cet ouvrage propose de redécouvrir autrement le trésor de la foi chrétienne.

Il s’adresse à ceux qui sont en quête de sens comme aux chrétiens confirmés.

L’enseignement de Maurice Zundel, à son époque inédit et dérangeant, insiste avant tout sur la réalité de la Présence de Dieu intérieure à l’homme.

Il nous prépare à cette rencontre d’une manière toute particulière, à la fois réaliste et spirituelle, ouverte sur le monde et déployant la richesse de l’Évangile.

Ce livre est un concentré thématique et pédagogique de l’oeuvre de Maurice Zundel, déjà publiée ou inédite.

Les chapitres procèdent de l’interrogation sur l’homme au mystère de Dieu, n’éludant pas les sujets difficiles comme la réalité de la souffrance et du mal.

Un panorama singulier de la foi chrétienne dressé de façon concise, claire, concrète et personnelle.

Le lecteur est ainsi introduit dans la profondeur et l’ampleur d’une pensée qui comprend la complexité de notre époque tout en la ramenant à l’essentiel.

 

L’auteur

Maurice Zundel (1897-1975), prêtre suisse, était considéré de son vivant par le pape Paul VI comme « un génie mystique, poète, écrivain et théologien ».

Il est l’une des plus grandes figures spirituelles du christianisme du XXe.

 

amazon1

 

«Prohibition» de Brigitte Fontaine

infos, Musique, People

Brigitte_Fontaine_20100330_Salon_du_livre_de_Paris_4Bouton-Acheter-FR

 

J’exhibai ma carte senior
Sous les yeux goguenards des porcs
Qui partirent d’un rire obscène
Vers ma silhouette de sirène

Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suis vieille et je vais crever
Un petit détail oublié

Passez votre chemin bâtard
Et filez vite au wagon bar
Je fumerai ma cigarette
Tranquillement dans les toilettes

Partout c’est la prohibition
Alcool à la télévision
Papiers clopes manque de fric
Et vieillir dans les lieux publics

Partout c’est la prohibition
Parole écrit fornication
Foutre interdit à soixante ans
Ou scandale et ricanements

Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suis vieille et je vais crever
Un petit détail oublié

Les malades sont prohibés
On les jette dans les fossés
A moins qu’ils n’apportent du blé
De la tune au plus fortunés

Les vieux sont jetés aux orties
A l’asile aux châteaux d’oubli
Voici ce qui m’attend demain
Si jamais je perds mon chemin

J’ai d’autres projets vous voyez
Je vais baiser boire et fumer
Je vais m’inventer d’autres cieux
Toujours plus vastes et précieux

Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suis vieille sans foi ni loi
Si je meurs ca sera de joie

«Wanda» de Madeleine MANSIET-BERTHAUD

infos

Madeleine MANSIET-BERTHAUDamazon1

En Australie, au xxe siècle.
La destinée bouleversante de Wanda, née d’une mère aborigène et d’un père blanc.  

Wanda est née en plein bush, dans une réserve au nord de l’Australie.

C’est une muda-muda : moitié aborigène, moitié blanche.

A huit ans, elle est arrachée aux siens pour vivre dans une institution gouvernementale, Homeland.

Avec d’autres enfants métis, elle y est  » éduquée  » dans le but de devenir domestique.

Ces années-là sont gravées à jamais dans sa mémoire : trop de sévices et d’injustice vont exacerber son tempérament rebelle.

En Wanda grandit un projet de vengeance : retrouver ce père qui les a abandonnées, elle et sa mère. Pour cela, elle doit fuir… 

Tout au long de son périple jalonné de rencontres extraordinaires et d’épreuves initiatiques, dans l’immense territoire australien, la jeune fille saura-t-elle pardonner, réconcilier ses deux cultures et trouver, enfin, l’amour et la paix ? 

 

Biographie de l’auteur

Attachée à la véracité historique et sociale dans tous ses romans, Madeleine Mansiet-Berthaud est l’auteure notamment de la trilogie consacrée aux cagots d’Aquitaine (rééditée en Trésors de France), de Mademoiselle dite Coco, de  Scandaleuse Alexandrine et de  Bleu Gentiane (Presses de la Cité).

amazon1

«Insurgez-vous ! » de Père Pedro

infos

«Insurgez-vous ! » de Père Pedroamazon1

Dans un monde en manque de repères, nostalgique de grandes figures comme l’abbé Pierre, mère Teresa ou soeur Emmanuelle, le père Pedro apparaît comme leur successeur.
On connaît le combat qu’il mène depuis près de trente ans contre la pauvreté à Madagascar à travers son association Akamasoa.
On connaît sa bonté, sa générosité, son amour mais aussi son caractère volcanique, son franc-parler, ses saintes colères.
Voici un manifeste et un livre de réflexions sur des sujets qui lui tiennent à coeur – l’école pour tous, la question des réfugiés, la guerre sainte et la mort, la décadence des politiques, la place des femmes, la démocratie, etc. -, dans lequel le père Pedro conjugue ses interrogations, ses convictions, ses indignations.
Le message fort d’un insurgé qui réveille nos consciences.
Pierre Lunel est écrivain, auteur d’une quarantaine d’ouvrages dont beaucoup sont consacrés à de grandes figures de la fraternité comme l’abbé Pierre et soeur Emmanuelle : Insurgez-vousest le troisième ouvrage consacré au père Pedro et à Akamasoa, paru aux éditions du Rocher.
 

Biographie de l’auteur

Pierre Lunel, agrégé de droit romain, est l’auteur de nombreux ouvrages.
Il écrit des essais polémiques, des hagiographies de gens d’Église – L’Abbé Pierre, l’insurgé de Dieu (Stock, 1989), Soeur Emmanuelle, secrets de vie (Anne Carrère, 2000) -, des ouvrages historiques.
En 2009, il publie Les Amours d’Hollywood et, deux ans plus tard, Kennedy, secrets de femmes aux éditions du Rocher.
Il est également l’auteur des textes de l’ouvrage du père Pedro, Akamasoa, rêves d’enfants (Le Rocher, 2014).

Pedro Pablo Opeka est né en 1948 en Argentine, de parents d’origine slovène.

Il apprend le métier de maçon avec son père, mais, à 15 ans, décide de devenir prêtre et entre au séminaire chez les Pères lazaristes.
Ordonné prêtre à Buenos Aires en 1975, il est nommé curé dans une paroisse rurale de Madagascar, Vangaindrano.
En 1989, ses supérieurs le nomment à Tananarive, la capitale, pour diriger un séminaire. C’est là, devant la misère de milliers de sans-abri, que naîtra l’association Akamasoa.
amazon1

Inorie Fotso : « Dans la vraie vie comme dans mes chansons, je prône l’ouverture d’esprit»

infos, Interviews, Musique, News, People

Rencontre à Miami Beach (Floride, États-Unis d’Amérique) avec l’artiste Inorie Fotso, à l’occasion de la sortie de son nouvel album

Renaissance

Miami Beach. Il est 13 h. Il fait beau. Les vagues déferlent onctueusement sur les bords de plage. Le long du parcours, nos pieds dans le sable fin et chaud. Devant nous, un océan bleu azur. Un si bon moment pour un échange au cœur de la Floride.

Inorie Fotso est une artiste chanteuse, chef d’entreprise, actrice, réalisatrice et productrice de cinéma établie aux USA. Elle décida de se frayer elle-même son chemin, empruntant ainsi la voie du show-business.

 

Michel Tagne Foko : Avant de commencer cet entretien sur le fond, parlez-nous un peu de votre parcours artistique.

Inorie Fotso : Chaque jour, j’ai l’opportunité de vivre ma passion aux côtés de gens incroyables, que ce soit en l’exerçant devant une audience ou encore en échangeant avec d’autres artistes. Le but étant pour moi d’inspirer et d’impacter des vies par ce biais. Jusqu’à présent dans le show-business, ce monde du sublime et des rêves hantent mes ambitions depuis ma tendre enfance, me voilà promptement happée, face au rêve américain, face à la réalité. C’est ainsi qu’on me retrouve pour mon premier film dans « American Dream » aux côtés des célèbres artistes et compatriotes « Les Nubians ». Ce film, où ma prestation m’a valu une nomination au festival des films africains dénommé NAFCA AWARDS.

Cette nomination fut un tremplin pour mon accession à la gloire. Ayant tapé dans l’œil de quelques spécialistes, un contrat m’est proposé à la Chewls Model& Management, une maison renommée de mode où plus tard j’occupai le poste de « Chief executive officer ». Une position qui fit de moi l’un des membres du jury de la célèbre « Miss Africa Beauty Pageant », un concours de beauté noire à audience considérable dans l’État de New York.

Puis s’en sont suivis de multiples rôles dans les films de Nollywood, notamment

X-Class » où mon talent est dévoilé au grand public pour y avoir joué le rôle principal aux côtés des vedettes de cette galaxie, à savoir l’acteur ghanéen John Dumelo et l’actrice Nigeria J.J Bunny, pour n’en citer que quelques-uns. Un film à grand succès sur le marché international. Peu après, mon amour pour l’entreuprenariat et la musique prirent le dessus et donnèrent naissance à ma structure de production : In’Fo Entertainment Group. 

Je me suis surtout aperçue que j’étais une touche-à-tout et que tout m’intéressait avec le même engouement. Je demeure curieuse de voir et d’apprendre tout ce que l’on peut faire dans ce métier. Exactement, comme lorsque je suis devant un buffet à volonté, je ne peux pas m’empêcher de goûter d’abord un peu à tout, avant de me resservir en plus grande quantité !

 Michel Tagne Foko : Vous nous présentez aujourd’hui « Renaissance », votre nouvel album. Quel est le fil conducteur de cette œuvre ? Quels messages voulez-vous faire passer ?

Inorie Fotso : En écoutant ce nouvel album, vous constaterez que même s’il y a des morceaux différents, il y a des repères qui vous projettent dans les chansons précédentes. Le fil conducteur ici est le texte et l’identité sonore de l’album. Le fond/concept reste le même, mais c’est la forme qui prend de l’ampleur et change.

Quant au message, mon but est de faire passer des émotions fortes, le vécu du quotidien, les vicissitudes de la vie (l’amour, la haine, la trahison), une énergie intense et particulière. Je suis quelqu’un qui marche à l’intuition et à l’instinct. Dans la vraie vie comme dans mes chansons, je prône l’ouverture d’esprit : je ne veux prendre en compte ni les religions, ni les couleurs de peau, ni les orientations sexuelles des uns ou des autres. Il est vital d’essayer de s’affranchir au maximum de ceux/celles qui croient à l’impossible, alors que le possible est accessible, il est bien réel et réalisable. Il suffit d’y croire, il suffit d’un petit brin de foi.

 Michel Tagne Foko : Lorsqu’on commence à écouter cet album, on constate de suite qu’il y a quelque chose de changé par rapport à vos précédentes chansons. Est-ce volontaire ? 

Inorie Fotso : C’est un disque plus vital, plus varié, on y retrouve des sonorités à saveur Afro Pop dansante, électriques et parfois pléthoriques, mais dans lequel se regroupent des rythmes contemporains. Musicalement, il est plus dense, plus arrangé, mais surtout plus rythmique.

Je soulignerai aussi que cet album est le fruit d’un travail de longue haleine, sous la supervision d’un coaching vocal, d’une équipe dotée de talent et d’expérience. Cette équipe/label a un nom : ZONZEE MUSIC.  Hormis l’aspect professionnel, nous formons maintenant une famille. À noter que sans leurs paroles d’encouragement, et surtout pour cet intérêt qui est le leur de me voir exceller dans le domaine choisi, je n’y serais pas arrivée toute seule. Chaque épreuve est comme une sorte de défi à relever. Le chemin est long certes, mais on avance !

 Michel Tagne Foko : Dans cet album, on constate aussi une reprise. Il s’agit de « Secret Lover ». Pourquoi cette chanson-là, et pourquoi le choix du chanteur sénégalais Wally Seck ?

Inorie Fotso : Avant d’être un artiste talentueux de sa génération, Wally Seck est d’abord mon ami. Sur le plan artistique, ses œuvres et son dévouement pour sa passion sont inspirants et très remarquables. Pour ma part, je n’ai pas vraiment de chanteur préféré, mais plutôt un type de voix qui me fait littéralement fondre, et celle de Wally en fait partie. En découvrant son répertoire musical, l’une des chansons qui m’a marquée le plus est « Impossible Love ». À ce moment précis, il me vint à l’idée de la remixer, mais en l’adaptant à mon type de sonorité. Et c’est comme ça qu’après un entretien fructueux à ce sujet auprès de mon équipe, est née la chanson « Secret Lover » : un extrait de mon album inspiré du titre « Impossible Love » de Wally. J’aimerais aussi souligner que cette chanson n’est pas uniquement une reprise musicale. Celle-ci est plutôt une création de genres musicaux revisités par mon label, qu’ils ont nouvellement baptisé « Afro Rn’b Mbalax ». À travers ce remix, je rends hommage à mon ami/cet artiste talentueux qui impacte positivement sa génération. Ceci est aussi ma façon de le remercier pour cette belle dédicace qu’il m’a faite dans sa chanson « ONLY LOVE », l’un des titres de son dernier album intitulé  » XEL ».

Michel Tagne Foko : Parlez-nous un peu de « Whine up ». À quand le vidéogramme ?  

Inorie Fotso : « Whine up » est la chanson leader de l’album. Un rythme afro pop très dansant qui autorise une grande liberté de mouvement. En parallèle, elle est aussi une chanson dans laquelle j’exprime ma fierté d’être « Bamiléké camerounaise/africaine ! NB : je ne suis pas tribaliste svp, toujours est-il que c’est l’Afrique qui gagne. Sur ce, je vous laisse le temps de la découvrir en attendant le vidéogramme qui est en cours de réalisation.

Michel Tagne Foko : Vous signez toujours avec : « la princesse des Eaux sacrées ». Qu’est-ce que ça signifie ?

Inorie Fotso : Il était une fois un proche, dont je tairai le nom, qui décida de me baptiser « La Princesse des Eaux sacrées » ! Une appellation honorable qui symbolise ma personnalité. L’eau étant la source de vie, son étendue et sa profondeur étant illimitées, sa beauté « au sens propre » étant fascinante… et devinez quoi ? Nul ne connait sa provenance. Ce sont toutes ces caractéristiques qui font son charme et son mystère. Alors, chers lecteurs, permettez-moi de me présenter à nouveau :

Je suis Inorie Fotso, la seule et unique « Princesse des Eaux sacrées »

Michel Tagne Foko : Chacun de nous a une définition qui lui est propre de la culture. Et vous, comment la définissez-vous ?

Inorie Fotso : Il faut déjà faire la distinction entre la culture (culture générale) et les cultures (sens anthropologique, ethnologique), car le terme « culture » véhicule différents sens…

— La culture selon moi est le « savoir » issu des « anciens » (générations d’avant et les précédentes), des croyances, des mythes ou aussi des vérités qui sont transmises via l’instruction ou l’éducation, et souvent aussi via notre entourage social ou familial. De ce fait, elle englobe les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances, etc.

Michel Tagne Foko : Un mot pour vos fans et lecteurs  

Inorie Fotso : Ce ne sont peut-être que des mots volages aux yeux des uns, mais qui pour moi viennent du fond du cœur. À vous qui m’aimez et me lisez à cet instant, recevez une pluie torrentielle d’amour venant des profondeurs de mon être.

Je vous aime encore plus, et je vous remercie du constant soutien. Pendant que je retiens votre attention à travers ses quelques lignes, je souhaiterais connaitre vos opinions au sujet des styles musicaux que je vous offre dans ce nouvel album. J’aimerais aussi connaitre les rythmes sur lesquels vous souhaiterez me voir chanter. Par ailleurs, j’aimerais également que l’on débatte sur des sujets divers, proposez-moi un thème, un projet que nous pourrons ensemble réaliser au Cameroun et ailleurs. De ce pas, je vous invite pour un échange enrichissant dans le forum de discussion sur mon site web : http://www.inoriefotsoworld.com

À vos claviers… Partez !

Michel Tagne Foko : Votre agenda pour 2017 

Inorie Fotso : Tournées et concerts au rendez-vous ! Les annonces des dates vous seront communiquées incessamment. Restez connectés en permanence à mon actualité.

«Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête» Olivia ZEITLINE

infos

«Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête» Olivia ZEITLINEamazon1

 

Une belle histoire qui donne envie de suivre son intuition : une histoire inspirante, des clés pour s’initier à la magie de l’intuition, une invitation à vivre en accord avec soi. 

Un soir, une phrase étrange au ton mélodique, comme un air de musique, résonne dans la tête de Charlotte.

Peur ou prémonition ?

Après un burn-out, Charlotte, une jeune trentenaire, quitte son job dans le marketing et tire un trait sur son ancienne vie.

Elle retourne à ce qui la fait vibrer depuis toujours, la danse.

Mais rien ne se passe comme elle le voudrait : les factures s’accumulent, sa relation amoureuse s’étiole, son rêve s’éloigne.

Stella, une amie musicienne, lui conseille alors d’écouter sa voix intérieure et lui ouvre le chemin de l’intuition.

De rencontre en rencontre, pas à pas, Charlotte apprendra à apprivoiser cette voix mystérieuse, à se fier aux signes du hasard et à suivre les mouvements de son corps. 

Cette belle histoire vous entraîne dans son sillage magique et vous donne envie de suivre votre intuition.

Vous ne lirez pas ce livre par hasard. 

Comprendre les mécanismes de l’intuition, savoir l’accueillir, développer cette énergie du cœur pour s’accepter et faire les meilleurs choix de vie, c’est ce que nous apprend ce roman, à travers les nombreux conseils pratiques et pistes de réflexion distillés dans le récit. 

 

amazon1

«Une insoutenable émotion» de Marie-france de Monneron

infos

une insoutenable emotionamazon1

Salomé a conclu un pacte avec sa sœur et ses trois meilleures amies : châtier tout homme marié qui trompera son épouse.
La raison ?
Sa jeune sœur Marylou est morte à la suite d’un avortement.
Elle entretenait une liaison avec Teddy, marié et père de quatre enfants.
Pendant cinq ans, les jeunes femmes se livrent ainsi à des expéditions punitives. 
 

Salomé a conclu un pacte avec sa sœur et ses trois meilleures amies : châtier tout homme marié qui trompera son épouse.

La raison ?

Sa jeune sœur Marylou est morte à la suite d’un avortement.

Elle entretenait une liaison avec Teddy, marié et père de quatre enfants.

Pendant cinq ans, les jeunes femmes se livrent ainsi à des expéditions punitives. 

Lors d’une soirée, le meilleur ami de Salomé lui présente un couple exceptionnel : Paul, dévoué corps et âme à sa femme, Élise, qui a été défigurée par l’explosion d’une bombe.

Séduite par la personnalité et le physique de Paul, Salomé en tombe follement amoureuse, mais son engagement vis-à-vis de la jeune morte lui interdit toute relation avec un homme marié… 

Un soir, Élise présente à Salomé son frère, Socrate, philosophe de renommée internationale, qui possède un charisme et une humanité rares.

Salomé et Socrate nourrissent rapidement des liens d’amitié très forts.

La jeune femme se noiera dans les interdits et le mensonge, jusqu’à ce que ses différentes rencontres lui ouvrent les yeux sur sa véritable nature. 

L’amour de Socrate saura-t-il triompher des résistances incessantes que Salomé lui oppose ? 

 

Marie-France de Monneron est journaliste à  Ouest-France.
Elle a publié plusieurs recueils de nouvelles et un roman,  Si la femme mange du lion, c’est pour faire rugir l’homme. 
Son dernier recueil de nouvelles,  Comment rendre un paon heureux, est sorti en janvier 2017.

amazon1

«LE ZOO» Gin PHILLIPS

infos, News, press

le zooamazon11

Quand le monde est une jungle, les mères deviennent lionnes.

Le zoo est sur le point de fermer ses portes.

Joan et son fils de quatre ans, Lincoln, sont dans leur coin préféré, à l’écart du chemin principal.

Ils profitent des dernières minutes.

Mais quand ils se dirigent vers la sortie, ce qu’ils découvrent transforme cette journée de rêve en cauchemar : des corps étalés sur l’herbe, des hommes armés de fusils.

Sans réfléchir, Joan prend son enfant dans ses bras et court, jusqu’à en perdre le souffle, jusqu’à ce que ses muscles la brûlent.

Pendant trois heures, la mère et son fils vont se retrouver piégés avec les animaux et les tueurs.

Pour sauver Lincoln, Joan est prête à tout… même au pire.

« Mon coeur de mère en a eu des palpitations.

Impossible de le lâcher avant de savoir la fin. » Fiona Barton, auteure de La Veuve.

« Je l’ai dévoré d’une traite. Magistral ! » Clare Mackintosh, auteure de Te laisser partir.

« Beau, captivant, et bien trop réaliste : un vrai coup de maître. » Shari Lapena, auteure du Couple d’à côté.

Gin Phillips est l’auteur de The Well and the Mine, qui a gagné le Noble Discover Prize en 2009.

Ceux que l’on aime est son premier thriller.

Elle vit à Birmingham, en Alabama, avec son mari, ses enfants et leur chien.

Publicités

«Vous n’êtes pas venus au monde pour rester seuls» Eivind Hofstad Evjemo

infos, News, press

Une voiture approche et le temps semble s’arrêter dans la petite ville de Foldnes, en Norvège.

 

Nous sommes le 29 juillet 2011, une semaine après le massacre perpétré par Anders Breivik sur l’île d’Utøya où soixante-neuf personnes, des jeunes pour la plupart, furent abattues.

 

Sella observe ses voisins dans le véhicule  : la mère au volant, le père à côté, les deux garçons à l’arrière et une place restée vide.

 

Ils rentrent chez eux sans leur fille, leur sœur, assassinée au cours de l’attaque.

 

Sella et son mari vivent depuis longtemps près de cette famille qu’ils ne connaissent pas.

 

Pourtant, eux aussi ont perdu un enfant il y a plusieurs années.

 

Leur fils adoptif, d’origine philippine, était parti à dix-huit ans sur les traces de ses parents biologiques.

 

Il ne rentra pas.

 

Dévastée par cette disparition, Sella aimerait aujourd’hui être présente pour ses voisins, mais peut-on être solidaire de la douleur de l’autre  ?

 

Vous n’êtes pas venus au monde pour rester seuls interroge le sens du deuil collectif, du deuil intime et du deuil par procuration.

 

Evjemo installe une atmosphère hyperréaliste au service d’une histoire dont le terrorisme n’est pas l’objet mais le cœur.

 

Une fiction sur l’état de nos sociétés post-attentats.

 

Un texte important, poignant..

«Millénium 5 – La fille qui rendait…» David Lagercrantz

infos, News, People, press

Suite aux infractions qu’elle a commises en sauvant le petit garçon autiste dans « Ce qui ne me tue pas », Lisbeth Salander est incarcérée dans une prison de haute sécurité pour négligence constituant un danger public.
Lorsqu’elle reçoit la visite de son ancien tuteur, Holger Palmgren, les ombres d’une enfance qui continuent à la hanter ressurgissent.
Avec l’aide de Mikael Blomkvist, elle se lance sur la piste de crimes d’honneur et d’abus d’Etat, exhumant de sombres secrets liés à la recherche génétique.

 

Biographie de l’auteur

David Lagercrantz, né en 1962, est journaliste et auteur de plusieurs livres.
C’est avec Indécence manifeste (« Acres noirs », 2016) qu’il affirme véritablement sa notoriété sur la scène littéraire suédoise.
Il est également l’auteur de Millénium 4 (« Acta noirs », 2015).

«Demain sans toi» Baird Harper

infos, News, People, press

Devant le pénitencier de Grassland près de Chicago, un homme attend.

 

Il guette la sortie de Hartley Nolan, emprisonné depuis quatre ans pour homicide involontaire.

 

Par sa faute, une jeune femme, Sonia, avait trouvé la mort dans un tragique accident de voiture.

 

Une onde de choc avait alors traversé les deux familles, celle de la victime et celle du coupable.

 

Et l’ancien golden boy au destin brisé n’a peut-être pas fini de payer sa dette, car l’homme qui l’attend occupait une place particulière dans la vie de Sonia…

 

Mais quand la libération de Hartley est repoussée de vingt-quatre heures, toutes les cartes sont rebattues.

 

En onze chapitres qui se lisent comme autant de nouvelles, Baird Harper livre une magistrale variation sur la famille.

 

L’histoire de deux clans frappés par le deuil et la culpabilité est au cœur d’un roman où le suspense va de pair avec une vision subtile de ce qui se joue quand nos existences basculent.

 

«Les Girls du City-Boum-Boum» Vassilis Alexakis

infos

LES GIRLS DU CITY-BOUM-BOUMamazon11

Je vais vous dire mon problème : je ne baise pas assez !

Il y a des tas de femmes avec qui je rêve de faire l’amour : la voisine du dessus ainsi que sa copine, toutes deux mariées ; l’épouse de mon rédacteur en chef, une brune au nez camus (j’ai l’impression que je plais davantage aux femmes au nez camus) ; la serveuse d’un café-restaurant qui se trouve à proximité d’une illustre maison d’édition ; Varvara Pétrovna ; la petite Nicole ; la grande Eugène ; Suzy la ravageuse ; l’indomptable Angélique ; la speakerine de l’aéroport d’Orly ; Mlle Kronenbourg, la reine des bières ; les girls du City-Boum-Boum…

Je n’ai pas de succès auprès des femmes.

Il en est qui recherchent ma compagnie car je les écoute attentivement et les conseille utilement, mais pour ce qui est de baiser…

«Minuit sur le canal…» Donna Leon

infos, News

 

La 25e enquête du commissaire Brunetti et son premier cold case !

Au cœur de la nuit vénitienne, une adolescente tombe du haut du pont San Boldo dans un des canaux de la ville.

Incapable de nager, elle manque de se noyer quand un passant, quoique fortement alcoolisé, parvient à la sauver.

Cependant, elle ne sort pas indemne de sa chute, souffrant de dommages cérébraux irréversibles qui la condamnent à garder à tout jamais l’esprit d’une enfant.

Quinze ans ont passé lorsque, à l’occasion d’un gala de charité, Brunetti rencontre une riche et aristocratique mécène, qui s’avère être la grand-mère de la victime et lui demande à présent d’enquêter sur le drame.

Le commissaire hésite d’abord, car si c’était un crime, il y a désormais prescription.

L’homme saoul qui a sorti la jeune fille des flots a en effet déclaré à l’époque avoir vu quelqu’un la pousser, or dès le lendemain, il ne se souvenait plus de rien.

Mais guidé par la curiosité, la compassion et la volonté d’aider une dame âgée minée par la culpabilité, et qui se trouve être également la meilleure amie de sa belle-mère, Brunetti finit par accepter l’affaire.

Un cas qui s’avère rapidement des plus troublants…

Avec en filigrane l’évocation des préoccupations propres à la vie vénitienne tels que la conservation du patrimoine, le logement ou encore l’accueil des immigrants, Minuit sur le canal San Boldo est un fantastique roman, le 25e volet des internationalement célèbres enquêtes du commissaire Brunetti.

«Les Peaux rouges» Emmanuel Brault

infos, People, press

«  Ce matin, je sors, plutôt pressé, et j’ai pas fait trente mètres, que paf… une rouge avec sa marmaille me rentre dedans au coin de la rue.

 

Elle se casse la figure et me gueule dessus.

 

Elle me dit que je l’ai fait exprès, que c’est une agression.

 

En temps normal, on se serait excusés, j’aurais fait mon sourire de faux cul et tout serait rentré dans l’ordre.

 

Mais non, je trouve rien de mieux que de lui cracher  : “fais pas chier sale rougeaude” et manque de pot, une passante qui arrive derrière moi a tout entendu.

 

C’était puni par la loi du genre super sévère depuis les événements, à égalité avec viol de gamin ou presque.

 

On était à trente mètres de chez moi, ils m’ont facilement retrouvé.

 

Et là mes amis, mes problèmes ont commencé, et des vrais comme on n’en fait plus.  »

 

Amédée Gourd est raciste.

 

Il pense comme il parle.

 

Mal.

 

La société entreprend de le rééduquer.

 

Grinçant par son sujet, ce roman tendre et loufoque met en scène un antihéros comme on en voit si peu dans les livres, et si souvent dans la vie.

 

Une histoire d’amours ratées mais de haine réussie.

 

Une fable humaine, trop humaine.  

«Le déjeuner des barricades» Pauline Dreyfus

infos, News, press

Mai 68  : tous les cocktails ne sont pas Molotov.

 

À quelques centaines de mètres de la Sorbonne où les étudiants font la révolution, l’hôtel Meurice est occupé par son personnel.

 

Le plus fameux prix littéraire du printemps, le prix Roger-Nimier, pourra-t-il être remis à son lauréat, un romancier inconnu de vingt-deux ans  ?

 

Sous la houlette altière et légèrement alcoolisée de la milliardaire Florence Gould, qui finance le prix, nous nous faufilons parmi les membres du jury, Paul Morand, Jacques Chardonne, Bernard Frank et tant d’autres célébrités de l’époque, comme Salvador Dalí et J. Paul Getty.

 

Dans cette satire des vanités bien parisiennes passe le personnage émouvant d’un vieux notaire de province qui promène son ombre mélancolique entre le tintement des verres de champagne et les réclamations de «  rendre le pouvoir à la base  ».

 

Une folle journée où le tragique se mêle à la frivolité. 

 

«Minuit, Montmartre» Julien Delmaire

infos, News, People, press

Montmartre, 1909.

 

Masseïda, une jeune femme noire, erre dans les ruelles de la Butte.

 

Désespérée, elle frappe à la porte de l’atelier d’un peintre.

 

Un vieil homme, Théophile Alexandre Steinlen, l’accueille.

 

Elle devient son modèle, sa confidente et son dernier amour.

 

Mais la Belle Époque s’achève.

 

La guerre assombrit l’horizon et le passé de la jeune femme, soudain, resurgit…

 

Minuit, Montmartre s’inspire d’un épisode méconnu de la vie de Steinlen, le dessinateur de la célèbre affiche du Chat Noir.

 

On y rencontre Apollinaire, Picasso, Félix Fénéon, Aristide Bruant ou encore la Goulue…

 

Mais aussi les anarchistes, les filles de nuit et les marginaux que la syphilis et l’absinthe tuent aussi sûrement que la guerre.

 

Ce roman poétique, d’une intense sensualité, rend hommage au temps de la bohème et déploie le charme mystérieux d’un conte.